42 : les chroniques d’une noyée

post-chronique-dune-noyee
70000
Candidats
4000
Admissibles
3000
Nageurs
1000
Elus

piscine-42

Au printemps 2013, lors de son lancement, j’ai passé les tests de sélection de 42 ; au départ par curiosité car tout ce qui représente une innovation pédagogique m’intéresse ! Il se trouve que j’ai été admissible… Autrement dit, retenue pour passer l’épreuve de la piscine ! Le 12 août 2013 ont donc démarré pour moi 4 semaines très intenses parmi 1000 candidats et j’ai décidé, pour me sentir accompagnée, de vous raconter mon aventure en immersion au sein de la première promo de 42, au jour le jour…

PROLOGUE

800 candidats étaient présents au premier jour de cette piscine, il y a donc eu quelques désistements. Environ 7% sont des filles… L’arrivée dans les locaux est assez impressionnante : 3 salles de 300 iMacs chacune sur trois étages. Le sous sol est entièrement destiné aux squatteurs, les courageux qui ont décidé de dormir sur place… Des douches sont à disposition des nageurs et on peut acheter à manger dans l’école. Comme je l’avais pressenti, nous avons directement été invités à nous placer à notre poste et à démarrer l’épreuve. Pas de discours, pas d’explication, pas de consigne. Déroutant mais innovant. Plutôt agréable dans un sens d’éviter le folklore d’une rentrée car parfois un peu superflu mais c’est aussi générateur de stress de sauter directement dans le grand bain.

JOUR 1

Aujourd’hui, grand plongeon ! Et j’ai un peu bu la tasse… L’immersion en piscine démarre directement. Une fois installés, nous nous sommes connectés à notre espace personnel pour y découvrir quelques vidéos (courtes) présentant, la charte, la pédagogie (évaluation par les pairs notamment) de 42, et les logiciels et langages qui seront utilisés lors de la piscine. Le début de la journée a été assez bruyant, à cause du stress et des incertitudes de la majorités des nageurs.

Rapidement, on regarde à droite à gauche, on se compare et clairement, on en voit certains qui se démarquent. C’est évident que c’est lors de la première journée que les disparités sont les plus grandes : certains n’ont jamais programmé, d’autres sont presque pros… Je dois dire que j’étais complètement perdue et en proie à de gros doutes tout au long de la journée. Je ne comprenais presque rien de ce que je lisais et de ce que je faisais. 10 fois dans la journée, je me suis dis « c’est pas pour moi, je ne vais pas y arriver, j’ai envie de partir » et 10 fois, j’ai lutté pour rester et continuer les exercices. Je ne m’y attendais pas mais c’est vrai que les stigmates du système scolaire français font qu’on a tendance à se décourager vite. Heureusement, tout le monde s’aide et l’ambiance est vraiment très agréable. Heureusement aussi, un petit événement m’a beaucoup rassurée : les filles ont toutes été convoquées ensemble en milieu de journée pour écouter le chaleureux message du Directeur Général : le milieu de l’informatique est carrément sexiste et souffre d’un manque de profils variés. Les filles sont donc « précieuses » à 42 : on nous a clairement expliqué que l’on serait « protégée » du sexisme des candidats masculins et encouragée à persévérer.

15 heures par jour c’est long et vers 18h-19h tout le monde commence à craquer (fou-rire, fatigue,…) et c’est aussi à ce même moment de la journée que j’ai découvert que je n’étais pas seule à galérer : les autres noyés, comme moi, qui restaient silencieux, comme moi, parce que complexés, comme moi, ont commencé à manifester leurs angoisses (via les forums et le système de messagerie instantanée interne). Et c’est là qu’on relativise. J’ai vu de l’entre-aide, de la générosité et avec surprise de l’humanité aujourd’hui.

Je n’ai pas tenu jusqu’à minuit, j’espère faire mieux demain.

JOUR 2

Tous les matins, on s’inscrit au projet de la journée. Chaque projet contient plusieurs exercices que l’on doit rendre pour le lendemain soir à 23:42 ; tout un symbole !

Entre hier et aujourd’hui, la moulinette est passée… La moulinette c’est le correcteur automatique qui compte les points de chacun ; et j’en ai obtenu très exactement zéro… La moulinette s’arrête de corriger dès qu’elle rencontre une erreur, ce qui veut dire que mon premier exercice du premier projet est faux… C’est une mauvaise note, mais à relativiser puisque sur 800 nageurs, près de 500 ont reçu la même, et une cinquantaine à peine a eu la moyenne. La moulinette est un indicateur qui intervient chaque nuit pour nous permettre de corriger le tir le lendemain puisque chaque projet s’étale sur 2 jours. Mais comme un nouveau projet arrive chaque jour, j’ai dû, aujourd’hui, travailler sur la première série d’exercices et sur la deuxième…

Ce qui est difficile à gérer, c’est que le contenu des sujets (valeurs, consignes,…) sont susceptibles de changer à tout moment, ce qui veut possiblement dire aussi au dernier moment… Ca implique pas mal de vigilance et de précision. Heureusement, la notation ne se limite pas à la moulinette et elle est largement complétée par la notation par les pairs. Nous allons tous nous noter pendant la piscine, nous rencontrer et discuter, ce qui veut dire que les notes générées par le peer to peer seront théoriquement plus humaines. Je me suis sentie plus à l’aise aujourd’hui car j’ai compris beaucoup de choses en corrigeant les exercices du premier projet et j’ai abordé le deuxième plus sereinement. Mais comme il est dit dans un commentaire, les 2 premiers jours servent à prendre la main sur Shell mais c’est au 3e jour que commencent les choses sérieuses…

JOUR 3

Aujourd’hui, ma journée de travail a « réellement » commencé en début d’après-midi puisque pendant la matinée nous nous sommes notés entre nageurs. Chaque nageur doit noter 5 nageurs et être noté par 5 nageurs. Ca prend du temps car nous devons rencontrer les nageurs que l’on corrige et les nageurs qui nous corrige. Je n’étais pas encore arrivée à l’école le matin que déjà, j’avais des appels de nageurs qui me cherchaient pour me noter ou se faire noter.

On a donc tous pu expérimenter le « social learning » : corriger les exercices de quelqu’un implique qu’on les ait bien compris. La notation entre pairs permet de discuter, d’expliquer et d’assimiler les concepts. De la même manière que la moulinette, on a pour consigne de s’arrêter de corriger une série d’exercices dès que l’on rencontre une erreur. Ce qui implique que l’on reçoive parfois des notes différentes selon que le nageur noteur a compris les exercices, su détecter une erreur (qui peut passer inaperçue pour d’autres), a respecté les consignes de notation, etc. C’est important de les respecter car on sera ensuite évalué par la machine (autre sorte de moulinette) sur notre façon de noter, sur notre précision et notre rigueur : impossible donc d’attribuer des notes au hasard ! En plus de ça, les nageurs doivent eux-aussi évaluer la façon dont les noteurs les ont évalués… Grosso modo, on fait un feedback sur le feedback. Bref on est à fond dans le peer to peer.

L’après-midi, on est rentré dans le vif du sujet : le C (langage utilisé pendant la piscine). Ca n’a pas été évident de changer de langage du jour au lendemain, mais j’ai trouvé que je m’y suis adaptée plus rapidement que le premier jour : j’étais déjà dans le bain, et ma façon de « penser » avait déjà changé… En fait on re-programme notre cerveau sur un autre mode de communication, de langage, d’interprétation et de compréhension. Comme si on découvrait les mathématiques pour la première fois. Il y a des réglages à faire et un nouveau regard à adopter. C’est très enrichissant, je suis contente de ne pas m’être découragée le premier jour et d’avoir pu découvrir ça.

JOUR 4

Aujourd’hui, j’ai reçu ma note de la première journée (résultat de la notation par les pairs, vérifiée et attribuée par la Moulinette) et j’ai eu 16/20 ! Ce qui est plutôt très bien. Mais bizarrement, j’ai eu dans l’après-midi une grosse baisse de moral face au C… La moindre erreur est fatale, un espace en trop, un point virgule en moins et c’est 0 à l’exercice. D’autant plus, qu’on a interdiction de coder n’importe comment : on a un manuel de toutes les normes à respecter et désormais, en plus de la Moulinette, il y a aussi la Norminette qui passe… L’exigence est maximale et intraitable !

En toute fin de soirée, j’ai eu un long fou-rire que j’ai eu beaucoup de mal à réprimer ; résultat de la fatigue et de la nervosité sans doute mais je pense que je n’étais pas la seule à « craquer » aujourd’hui : j’ai croisé dans la journée des nageurs en train de couler… Certains étaient assis par terre, la tête dans les mains ou les larmes aux yeux… Il y a déjà eu près de 150 abandons depuis le début de la piscine… J’espère que je gérerai mieux demain parce que je suis en train de prendre de plus en plus de retard sur les exercices !

P.S. : c’est marrant parce parfois en fin de journée, je reçois des textos de nageurs (qui avaient du me joindre pour me corriger ou se faire corriger par moi) qui n’ont pas toujours grand chose à voir avec 42.

JOUR 5

Journée forte en émotions !

J’étais déjà en train de me noyer dans le C et de subir à nouveau une baisse de moral qu’un événement a chamboulé ma journée : lors des corrections par les pairs, un voisin de mon correcteur a compris (à ma façon d’expliquer/justifier une fonction utilisée dans un de mes exercices) que j’avais triché…

[La notion de tricher n’est pas à entendre au sens traditionnel : à 42, on a le droit d’aller sur internet, de discuter et de réfléchir à plusieurs. MAIS, même si on est censé brainstormer en groupe, il faut quand même être capable de refaire les exercices seul (il ne suffit pas de comprendre, il faut savoir refaire ; on a tendance à confondre) et évidemment, il m’est arrivé que, pour des exercices, des nageurs voisins trouvent des solutions que je n’avais pas et que j’ai réutilisées sans vraiment les maîtriser… Lorsque, lors d’une correction, un noteur s’aperçoit qu’un noté n’est pas capable de justifier un exercice, alors ça doit être considéré comme un cas de triche et il doit lui attribuer la note de -42].

et est allé, alors que cela ne le regardait/concernait pas, reporter au staff que… je trichais o_O Donc gros coup de pression pour moi, puisque un membre du staff est venu me voir pour me le signifier et me dire que j’avais donc la note de -42 pour la journée. C’est la règle et je respecte, je ne conteste pas la punition mais quand un nageur corrige un « tricheur », il lui met simplement -42, rien n’exige qu’il doive le dénoncer… D’un naturel sensible et émotif, j’ai mal vécu ce que j’ai subi comme une délation, quasi publique, puisque très vite la rumeur a fait son chemin dans la salle. J’ai été choquée à l’idée que des nageurs essaient sans scrupule d’en faire couler d’autres. La goute d’eau qui a fait débordé la piscine c’est que j’ai entendu dire qu’on aurait dit que quelqu’un aurait reporté que j’étais « trop jolie pour programmer » (pour répondre à certains commentaires, voilà un exemple typique) et donc que c’était déjà, de fait, « suspect »…

Avec le stress et la fatigue accumulés, (plus le fait que pas mal de nageurs se sont préoccupés de la situation, à qui je devais raconter ce qui m’étais arrivé), j’ai senti que j’allais craquer : j’ai dû sortir pour pleurer loin des regards. Je suis restée un moment à l’extérieur du bâtiment à me répéter que je n’étais pas capable de résister à ça, ni de gérer la suite de la journée ; ce qui forcément allait entraîner un retard dans mes exercices et mes acquisitions. Je paniquais et j’allais abandonner. Je n’avais plus pied.

Après qu’une nageuse amie m’ait descendu mes affaires (j’étais incapable de remonter et de devoir expliquer à mon groupe que je voulais partir et leur dire au revoir, parce que comme quoi, on s’attache très vite ici), je me suis dirigée vers l’accueil et ai demandé la procédure à suivre en cas d’abandon. Je me suis donc entretenu à l’écart avec un des moniteurs pédagogiques. J’avais du mal à retenir les pleurs mais on a parlé quand même un long moment, durant lequel le moniteur a tout fait pour me convaincre de rester. J’étais très décidée à partir mais j’ai été très touchée par l’implication et l’amitié de l’équipe pédagogique. Il m’a proposé de rentrer chez moi pour me reposer, de bien réfléchir avant de prendre une décision et de revenir le lendemain. Ce que j’ai accepté.

En sortant du bâtiment, un nageur ami était là. On parle quelques minutes et il arrive à me faire rire et à me détendre. Sur le coup, me sentant triste de partir, déçue d’abandonner, je suis… remontée dans la salle avec lui. Je n’ai donc pas abandonné et j’ai repris ma place. Comme d’habitude, ça m’a servi de leçon : il faut savoir perdre mais jamais se dire que la Terre s’arrête de tourner. J’ai été émue par la solidarité des nageurs qui s’est créée autour de moi et de mon cas, eux aussi un peu abasourdis par l’attitude du nageur dénonciateur. J’ai donc passé l’exam machine (tous les vendredis) : exam de 4h, corrigé par la Moulinette, sans possibilité d’aller sur internet, d’avoir ses notes sous les yeux, ni de discuter avec les autres. J’avais du mal à me concentrer mais c’est passé et c’est pas grave. Chaque jour est une victoire et on verra demain.

JOUR 6

Avant toute chose, je tiens à remercier tout le monde pour tous les chaleureux messages d’encouragement que j’ai reçus. Tout est allé beaucoup mieux : j’ai progressé en C et j’ai gardé le sourire toute la journée. Premier jour du premier weekend aujourd’hui, et comme tous les weekends de la piscine, on doit passer une « colle ». C’est un projet à faire en groupe (imposé) de 4 nageurs. On passe ensuite une soutenance le lundi ou le mardi : il faut choisir un créneau. Dans mon groupe de 4, un a abandonné et un autre nous a dit qu’il voulait abandonner… Autrement dit, on est 2. Ce qui est intéressant dans cet exercice, c’est que lors de la soutenance le nageur qui a le plus de difficultés à expliquer l’exercice ou à répondre aux questions reçoit la note ; et cette note devient la note du groupe. Ca oblige les moins bons à ne pas se reposer sur les autres pour ne pas prendre le risque de pénaliser le groupe, et les plus forts à faire en sorte d’être pédagogues et de bien expliquer les exercices pour ne pas être pénalisés eux-mêmes. C’est la magie du peer-to-peer. Ca engage plus de responsabilité et ça nous force à comprendre les exercices. Question pédagogie, c’est idéal.

JOUR 7

Je crois que ça a fait bizarre à beaucoup de nageurs d’être là un dimanche… Tout le monde a nagé moins vite !

Ca fait maintenant une semaine que je suis à la piscine et j’ai l’impression de connaître certains nageurs depuis des semaines. Des amitiés se sont nouées très vite un peu partout. Seuls quelques cas très isolés font encore le voyage en solitaire. Et ce n’est pas ceux qui s’en sortent (sauf si doués au départ). C’est ce qui est arrivé à une fille il y a deux jours je crois. Elle est partie après s’être fait railler par des nageurs qui essaient (par tous les moyens on dirait) de couler les étrangers à leurs mondes. Leurs aliens à eux. Finalement, on est tous l’alien de quelqu’un ici… C’est ce qui me fait penser que les nageurs se regroupent en catégories :

– les vrais geeks,

– les scolaires/sérieux/qui prennent de l’avance,

– ceux qui se disent qu’ils vont devenir riches,

– les nageurs qui ne savent pas ce qu’ils font là,

– les noyés,

– ceux qui recherchent des opportunités de business (en gros ceux qui partent à la pêche aux devs),

etc.

Finalement, en dehors des capacités de chacun, j’ai l’impression que la réussite à la piscine tient largement de la qualité (sociale, variée et technique) de l’équipe de laquelle on s’entoure.

Maintenant que j’ai fait de tour de ce à quoi ressemble une semaine de piscine au niveau des activités pédagogiques, je vais commencer une série de billets sur les OFF. What happens in 42, stays in 42… et un peu sur cette page. Après avoir discuté avec pas mal de nageurs, je pense avoir assez de matière pour raconter ce qui se passe pendant la piscine en dehors des projets, des exams et des colles. Et il s’en passe des choses…

JOUR 8 //SPECIAL WTF

WTF, de l’anglais What The F***, c’est l’expression que j’ai choisie pour la première de cette série de OFF : pour faire référence à toutes les fois où l’on peut assister à une scène à 42 en se disant « mais qu’est ce qui se passe ici ???? ». Bref, depuis le début il y en a eu beaucoup, surtout la nuit, quand les nageurs relâchent la pression…

C’est vrai que le rythme de travail est très intense et c’est important de pouvoir exulter…

A la demande de plusieurs nageurs qui m’ont envoyé leurs prises de vues, j’ai mis en ligne cette vidéo. Je vous conseille de baisser le son avant d’appuyer sur play, ça casse les oreilles…

Tout est parti d’un anniversaire. Un nageur a eu 18ans et pour la peine, dans la journée, il s’était fait attaché avec du film alimentaire à un arbre. Il semblait consentant mais pour ne pas l’accabler publiquement je préfère vous montrer une reconstitution de la scène avec une victime volontaire :

A part ça, voilà le type de sms que l’on peut recevoir : « Bien le bonjour puissant gladiateur, après le génocide Sastantua perpétré par 3 pingouins et 1 banane, je viens vous prévenir que je suis complètement disponible pour me faire corriger dans la douceur. Lok’thar ogar voyageur intergalactique.  » Véridique, je l’ai reçu aujourd’hui.

Les résultats de la piscine de juillet sont tombés. Il semblerait que 300 nageurs aient été admis à 42

NUIT 1

Pour les nageurs qui ne sont pas parisiens, ni de la région, ou qui n’ont pas pu squatter chez quelqu’un, faire la piscine c’est aussi dormir à 42.

Pas de dortoirs, juste des pièces vides mises à disposition des nageurs. Un sac de couchage, une serviette de toilette et ça y’est t’as meublé ton « chez toi » à 42. Chanceux sont ceux qui ont pensé à ramener un matelas gonflable. Pour les autres, rien ne vaut la dureté du sol pour « processer » et se remettre les idées en place. C’est donc assez sommaire. C’est presque du camping mais ça renforce les liens entre les nageurs. On est proche de l’esprit colonie de vacances.

A partir de 23h42 (heure butoir pour le rendu des exercices de la journée), l’ambiance studieuse laisse la place à tout autre chose. Les jeux prennent le dessus : poker en ligne, tournois de League of Legends, etc. Il faut bien se changer les idées. A l’exception de quelques rares codeurs nocturnes qui sont sans doute plus efficaces la nuit et qui travaillent dans le Heart of Code (rez de chaussée), aux 2e et 3e étages, les autres relâchent complètement la pression (cf. JOUR 8 //SPECIAL WTF).

Puis, quand la fatigue gagne les nageurs (vers 2h du matin en moyenne), ils vont se coucher ; sauf cas de nuit blanche, ce qui est déjà arrivé plusieurs fois depuis le début de la piscine, et dans ce cas, les nageurs partent dormir en journée (certains sont d’ailleurs complètement décalés). Pour la plupart, ils descendent au sous sol, marchent le long des serviettes de toilettes qui sèchent sur les rampes des escaliers, et essaient de se frayer un chemin entre les matelas et sacs de couchage en évitant de faire trop de bruit.

Il arrive parfois, à cette heure là, de faire des rencontres bizarres et inattendues… Voici les propos rapportés d’un nageur ami : « Hier soir, un mec m’a proposé des fruits secs d’origine chinoise en me confiant que ça me rendrait plus fort pour la piscine puis il m’a raconté sa vie. Je ne sais pas si c’était la fatigue ou autre chose mais il n’avait pas l’air clair du tout ».

Que ce soit avant ou après dormir, il y a aussi le moment de la douche à passer et là c’est un peu la loterie. Il faut avoir le bon timing au risque d’attendre des plombes. Normalement, c’est tard dans la nuit.

Ce qui est drôle avec le temps mais bizarre au début, c’est de s’endormir seul dans un coin et de se réveiller avec 2-3 autres nageurs, que l’on ne connait pas ou de vue, en train de dormir à 30cm de soi.

Une chose indispensable pour survivre : avoir le sommeil lourd car les néons restent allumés toute la nuit (j’en ai vu dormir sous les tables pour se protéger de la lumière). Dormir profondément, c’est aussi très utile pour éviter de devenir fou à cause des ronflements de certains. Rappelez-vous (extrait du règlement de 42) : « Si vous ronflez, félicitations. Sinon, courez à la pharmacie vous acheter des boules Quies ». Et si on a le malheur de s’endormir aux premières heures du matin, le sommeil est mis à rude épreuve : il fait jour (pas de rideaux ni de volets), les femmes de ménage font les sols (aspirateurs, serpillières) et il faut se lever pour les laisser travailler. Ensuite les nageurs qui sont du matin débarquent et passent devant les dormeurs pour rejoindre leur salle de travail… Bref moi je vais me coucher, je suis fatiguée !

JOUR 10 //SPECIAL STAFF

Avant de faire la piscine, j’avais entendu des rumeurs à propos du staff de 42 selon lesquelles ses membres sont un peu rudes avec les nageurs et les envoient nager quand ils leur posent une question. C’est la raison pour laquelle, depuis mon arrivée, je n’ai pas posé une seule question au staff… mais j’ai regardé les autres faire 🙂

En réalité, ils ne sont pas si méchants que ça. C’est juste qu’il ne faut pas poser une question (sauf technique, du type problème avec l’ordinateur lui-même) dont on pourrait trouver la réponse sur Google (autrement dit à peu près tout)… On peut se voir répondre à une question : « Je ne sais pas, cherche ! » ; « Google est ton ami » ; « Demande à ton voisin de droite et s’il ne sait pas à ton voisin de gauche » ; « Ce n’est pas mon problème, ce n’est pas moi qui fait l’exercice » ; « Réfléchis » ; etc. mais toujours avec un sourire. Autrement dit, ce n’est pas par pur dédain.

[En revanche, c’est encore pire si on monte au « Bocal » (QG des membres du staff) pour poser une question, parce que là, en plus de se faire recaler, on a fait le voyage pour rien].

Et ce n’est pas non plus par fainéantise, c’est simplement que les membres du staff ont reçu la consigne stricte de laisser, au maximum, les nageurs se débrouiller tout seuls. Et ce n’est pas plus mal. Cela force à trouver par soi-même les solutions à un problème ou à les chercher tout simplement, ce qui arrive très fréquemment dans la vie professionnelle — il n’y a pas un prof qui nous accompagne tout le temps et qui nous dit quoi faire dans tel et tel cas… C’est donc logique, et il faut s’y entrainer dès maintenant.

En dehors des réponses lapidaires du staff, ils s’amusent aussi un peu avec nous : tous ceux qui se sont déjà faits avoir ne laisseront plus jamais leurs sessions ouvertes… (plus de détails à venir dans un SPECIAL TROLL). Cela aussi c’est un bon entrainement, car pour l’avoir vécu dans ma vie professionnelle, il vaut mieux ne pas oublier de « log out » (verrouiller) sa session sur son ordinateur de travail avant de s’absenter, même 1 minute.

Les nageurs ont interdiction de manger ou de boire dans les clusters (salles de travail) au risque de se faire tirer dessus par un membre du staff avec un pistolet à fléchettes-ventouses… ou pire de prendre un TIG (Travail d’Intérêt Général). Et aucun nageur n’a envie de nettoyer tous les écrans d’ordinateur (environ 1000), ni de lustrer les tuyaux avec une brosse à dent (ils ne manquent pas d’inspiration). Donc la règle est à peu près respectée…

RUSH DE 24h

TRAILER@42 – Piscine J09 par studios_42

Hier soir, nous avons démarré une épreuve qui dure 24h… L’épreuve du rush, encore appelée Journée 24. Voici le mail, plein d’humour, que l’on a reçu de la part du staff la veille : « L’épreuve commence dès le 22 août à 18h. À chaque début d’heure, un nouvel exercice est proposé, jusqu’à arriver à 24. Le rendu est exceptionnellement avancé au 23 août à 18h, soit juste avant l’examen machine ».

Vous l’avez compris, ce sont enchainés l’épreuve du rush (de jeudi 18h à vendredi 18h) et un exam machine (vendredi de 18h à 22h)… Evidemment, pour ce type d’épreuve c’est davantage l’endurance qui est prise en compte, plus que la réussite des exercices en eux-mêmes. Et évidemment aussi, c’est moins terrible qu’on ne le pense puisque chaque exercice qui tombe n’est pas à rendre dans l’heure. C’est seulement qu’un nouvel exercice tombe chaque heure, mais il est tout à fait possible (et d’ailleurs c’est ce que presque tout le monde a fait) d’aller dormir puis de revenir terminer l’épreuve. En bref, on a 24 exercices à faire en 24 heures, mais chacun s’arrange et s’organise comme il veut. J’aurais pu, mais je n’ai pas fait de nuit blanche comme certains nageurs, et me suis couchée à 3h du matin (seulement).

Etant donné que cette épreuve dure 24h, l’équipe de 42 a trouvé qu’elle s’apparentait au principe de à la série « 24 heures chrono » et a filé la métaphore tout au long du rush : des clins d’oeil étaient glissés dans les énoncés et surtout, surtout… toutes les heures, cette petite musique* résonnait dans tous les clusters pour signaler l’ouverture de l’accès à un nouvel exercice :

En fin de compte, une ambiance très sympa : ce compte à rebours qui sonne le glas toutes les heures et qui génère un petit stress stimulant, plus la perspective de passer tous ensemble 24 heures d’affilées (dont une nuit) sur des exercices, c’était plutôt grisant.

J’ai fait ce que j’ai pu et j’ai pensé à me reposer avant de passer l’exam machine, que j’ai d’ailleurs beaucoup mieux vécu que la première fois. Parce qu’on s’habitue :

– aux procédures : on doit ouvrir le sujet de l’examen en utilisant des commandes via le terminal duquel on code. Puis, de la même manière, créer un fichier « auteur » dans lequel on renseigne son login pour que la Moulinette nous reconnaisse, sans quoi, nous ne sommes pas corrigés.

– aux règles : le staff n’a pas eu besoin de nous demander d’éteindre nos téléphones portables (si un téléphone sonne pendant un exam machine, son propriétaire et toute sa rangée reçoivent la note de 0…)

J’imagine que tous les nageurs vont tous bien dormir avant d’attaquer le weekend (qui commencera pour la plupart je pense samedi vers midi ^^) et l’épreuve de la colle.

*Son du compte à rebours dans la série 24 heures chrono

JOUR 13 //SPECIAL NOTES

La journée des 24 heures me permet de faire une excellente transition avec ce « spécial notes ».

En effet, il serait injuste de demander à des étudiants (dont certains complètement néophytes) de réussir autant d’exercices dans les conditions décrites plus haut. En réalité, ce n’est pas ce qu’attend 42. Je n’en avais pas encore parlé jusqu’à maintenant mais tous les nageurs se sont rendus compte assez rapidement qu’à 42, ou tout du moins à la piscine, les notes ne veulent rien dire… et ne préfigurent que très peu notre admission à l’école.

Aux premiers jours, nous pensions que les notes que l’on se verrait attribuer chaque jour étaient délivrées par la Moulinette. En fait, le critère de notation change chaque jour. Et c’est ça qui est véritablement génial, c’est que l’on ne sait jamais sur quoi on est noté, (du moins on le sait a posteriori, quand les notes sont tombées et que le barème est dévoilé).

Par exemple, pendant le premier weekend, on avait un projet pour lequel il fallait écrire une fonction qui permette de dessiner une pyramide identique à celle illustrée dans la consigne. Un exercice complexe pour les débutants mais faisable pour ceux qui ont déjà de l’expérience en programmation. A en voir certains se casser la tête dessus (des nageurs amis sont parvenus à faire la pyramide mais sans la porte, ni la clé ; « de dos » comme ils aiment le dire), et étant incapable de sortir LA fonction, j’ai rendu copie blanche. Le lendemain, lors de la notation par les pairs, les nageurs s’attribuaient donc soit 0/20 (la fonction n’exécute pas ou exécute une pyramide non identique) soit 20/20 (la pyramide s’affiche parfaitement). J’ai donc eu 0.

Mais en me connectant sur mon espace, je découvre ma note finale au projet Sastantua et je vois 5. Perplexe, je clique dessus pour comprendre : « Cette note est la moyenne des appréciations reçues en tant que noteur. Elle est sur 5 ». Pour cet exercice, la notation par les pairs a été prise en compte malgré les 0/20 ou 20/20 qu’on eu certains. C’est donc notre capacité à noter les autres et les appréciations que l’on a reçues en retour qui ont compté.

C’est pour moi, une révolution formidable dans le système éducatif car elle nous permet de nous écarter de l’idée selon laquelle un élève, depuis sa perception personnelle, est une note, représenté par sa copie uniquement. A 42, les nageurs ne sont pas les exercices qu’ils rendent ; mais beaucoup plus !

JOUR 14

Déjà deux semaines et j’ai l’impression que ça fait une éternité, dans le bon sens du terme !

Ca a été une journée un peu étrange pour moi car demain je dois reprendre mon activité professionnelle… Mais je n’arrête pas la piscine pour autant : je continuerai de venir tous les soirs et les weekends et évidemment je continuerai ma chronique, parce que ce qui se passe dans cette école est trop important.

Je redoute un peu le retour dans le « monde réel » et je suis déjà un peu nostalgique… Heureusement, je pourrai toujours revoir mes têtes de geek préférés !

Pour ce qui est des projets et des exercices, je ferai tout ce que je peux dans le temps qui m’est imparti !

JOUR 15 //SPECIAL AMOUR

J’ai l’impression de mener une double vie, ou en tout cas d’avoir eu deux journées en une… J’ai fait ma journée de travail – de bureau – normale, puis j’ai pris le métro direction 42 à une heure où les gens en général rentrent chez eux. C’était assez bizarre mais j’étais tellement contente de revenir à l’école, mon iPod jouait la musique que j’écoute à chaque trajet vers 42, que je me suis directement remise dans l’ambiance en entrant dans le HOC (Heart of Code).

Du coup, j’ai travaillé plus vite que d’habitude la première heure : j’ai fait mes corrections peer-to-peer, me suis inscrite au projet du jour suivant, ai suivi les quelques vidéos de cours, et ai commencé les exercices à rendre pour le lendemain. Evidemment, le niveau a monté d’un cran et il parait que ce sera encore pire demain, alors je me suis sentie un peu perdue mais des nageurs amis étaient là pour m’aider.

Ca risque d’être fatigant ce rythme de travail mais c’est la seule solution que j’ai trouvée pour pouvoir continuer la piscine et pour avoir la satisfaction d’être allée jusqu’au bout, de ne pas abandonner. Mais c’est aussi parce que je me suis attachée aux gens ici et que j’ai besoin de rester en contact avec eux, de me dire que je fais toujours l’aventure avec eux.

D’ailleurs, c’est touchant, parce que malgré l’univers a priori masculin, ou dur de la compétition/rigueur/etc. cela n’entrave pas les comportements habituels que l’on retrouve dans tout groupe social. Des nageurs/euses se plaisent, se draguent, dans un langage qui demeure parfois geek…

(ceci est un sms) :

char *Ca_te_dit_de_boire_un_cafe(int ok)

{

if (ok == 1)

return (« yes\n »);

else return (« bah tant pis… ou un thé peut-être ?\n »);

}

…mais parfois pas du tout : je viens à l’instant de tomber sur une page Facebook ouverte par des nageurs. « Spotted Ecole 42 » (spotted qui veut dire « repéré » en anglais) propose aux nageurs de laisser un message anonyme à un « crush » (béguin/amourette) : « Son souvenir te hante, tu n’oses pas lui parler ou tu ne le/la retrouves plus ? Nous t’aidons à lui laisser un message , tu nous l’envoies et on le poste anonymement ! » C’est touchant, cette volonté qu’ont les nageurs de recréer un monde, dans la bulle de la piscine.

Au delà de ça, je pense qu’il serait intéressant (si cela n’est pas déjà fait) que les nageurs interagissent davantage, via les réseaux sociaux ou de façon associative (plus tard quand ils seront admis), afin de générer du réseau de compétences (qui sortent du domaine de la programmation ou non).

Pour avoir beaucoup discuté avec les nageurs, je sais que certains ont une âme d’entrepreneur, d’artiste, de designer, etc. Et étant amenés à travailler ensemble plus tard, c’est plutôt judicieux de fédérer des savoirs/savoirs-faire au sein de l’école et de varier les profils qui seront dans 3 ans sur le marché de l’emploi, voire avant. Je ferai d’ailleurs prochainement un spécial talent dans cette chronique, car il y en a à 42 !

En ce qui me concerne, je vais me coucher et « reset » (réinitialiser).

JOUR 16

Grosse journée aujourd’hui = article court… Juste un petit coucou pour dire que je suis fatiguée et que je n’ai plus le temps de manger. Pour aller au plus vite, je mange ce qui ne demande pas de préparation, donc dans mon cas des céréales (pas le temps d’aller faire les courses non plus) : je suis en train de faire le régime Spécial K « été » sans le vouloir… DAMN!

Plus sérieusement, j’ai découvert un site très bien fait, très pédagogique et complet sur l’apprentissage du langage C : Le pays du 42. Un site, créé par une fille d’Epitech, spécialement pour la piscine j’imagine, qui aide déjà beaucoup de nageurs et qui en aidera beaucoup d’autres en septembre ! La charte graphique est intéressante et s’apparente au « design » d’un terminal, de quoi ne pas être dépaysé !

Sinon dans un autre genre, il y a le site du zéro, bien connu de la communauté, et encore dans un autre genre Codecademy.

JOUR 17 //SPECIAL TROLL

Autant employés comme nom commun (« une personne qui participe à une discussion ou un débat dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l’équilibre de la communauté concernée ») que comme verbe (je trolle, tu trolles, il trolle…), « troll » / « troller » sont des mots que je n’avais jamais autant entendus que pendant la piscine… J’en avais vaguement entendu parler avant mais sans vraiment avoir la bonne définition car « les usagers d’internet emploient plus généralement le verbe « troller » comme synonyme de moquerie provocatrice ».

(Wikipedia)

Le troll est une pratique très largement répandue au sein de la piscine (et plus généralement au sein des communautés des geeks/gamers/…).

Mais de quoi s’agit-il précisément ? Rien de mieux qu’une mise en situation piscinesque pour comprendre…

Contexte : quand un nageur s’absente quelques instants sans fermer sa session

– Le « basique » : flooder (de l’anglais inonder) l’ordinateur du trollé avec des images ou vidéos à caractères pornographiques.

(Vraiment vous avez cliqué ?)

– Le « classique » : faire des « alias » = remplacer une commande dans le terminal par une autre (par exemple, le nageur trollé peut, à son retour, utiliser une commande pour ouvrir un dossier et en réalité le supprimer)

– Le « qui rend fou » : par exemple, mettre le script de la même couleur que le fond du terminal (noir) afin d’observer ensuite le trollé se prendre la tête à ne pas comprendre pourquoi rien ne s’affiche quand il écrit.

– Le « rageux » : supprimer le travail du trollé… méchant mais rare car en général, le trolleur cherche davantage à épater la galerie et à faire rire qu’à ruiner sa victime.

– etc.

Du coup, à la piscine, c’est un peu la guerre des trolls en permanence : coups bas, vengeances, complots, on trouve de tout et il n’y a jamais de trêve. C’est d’ailleurs assez drôle en général !

P.S. : RAV (ç’aurait pu être dans le SPECIAL AMOUR) mais aujourd’hui j’ai reçu des bons pour :

IMAG0079

JOUR 18 //SPECIAL POST-IT

A la piscine, il y a des fans du post-it ! Quand je dis des fans c’est que certains en font tout un art…

WTF@42 – Post It Wars par studios_42

JOUR 19

Dernier jour de ma double vie (avant de la reprendre lundi prochain) et je suis fatiguée…

C’est pas nouveau…

J’ai l’impression de le dire tous les jours.

D’ailleurs, j’écris de moins en moins bien et cela me demande un effort surhumain de traquer les fautes d’orthographe !

J’en suis au point où quand mon réveil sonne le matin, je fais un arrêt cardiaque ! A chaque fois, je ne sais plus où j’habite, je ne comprends pas pourquoi il y a autant de bruit et je mets bien une minute avant de me rappeler :

« Ah oui c’est vrai, il faut que je parte travailler ».

Joie !

J’en suis aussi au point où, le soir quand je dois écrire ma chronique, je bug une heure devant ce truc à faire chanter des chevaux… Il faut cliquer sinon il ne se passe rien…

Alors, puisqu’à partir de demain c’est le weekend et que le rythme pour moi sera moins intense, je me suis dit que j’en avais assez du sempiternel métro-boulot-métro-boulot-métro-dodo… J’ai donc pris une GRANDE décision (et je prends des risques en faisant un effet d’annonce) :

Demain, je dors à 42 !

Normalement il y aura une petite place pour moi, j’ai toujours un bon à utiliser ! ^^

Plus sérieusement, j’ai un peu peur à l’idée de pénétrer dans la cour des miracles, un espace de non-droit, où tout peut arriver.

Il faudra que je pense à emporter ma serviette et un pince-nez !

NUIT 2

Un peu de retard sur la mise en ligne de cette chronique mais c’est normal : d’habitude, j’écris tous les soirs à la fin de ma journée. Ayant dormi à 42 cette nuit, je n’ai pas pu écrire hier soir.

En descendant au sous-sol pour dormir, vers 5 heures du matin, j’étais étonnée de voir autant de monde dormir par terre. En journée, il y a encore quelques retardataires qui dorment mais la nuit, toute la surface du sol est occupée. Il faut presque enjamber les matelas pour se frayer un chemin. Arrivés aux emplacements de nageurs amis, j’ai pu m’installer en essayant de ne pas faire trop de bruit. J’avais amené couverture et oreiller mais on a eu la gentillesse de me prêter un matelas ! Tellement gentils ces nageurs !

Les lumières restent allumées toute la nuit, et ce n’est pas juste des petites veilleuses, c’est le grand éclairage. J’imagine que la raison en est que c’est histoire de ne pas nuire à l’oeil des caméras de surveillance. Moi, cela ne me dérange pas trop car j’ai l’habitude de ne pas dormir dans le noir complet mais j’imagine qu’à la longue ce doit être fatigant pour les nageurs qui dorment à 42 depuis le début de la piscine.

Ah oui et aussi, ça sent mauvais… (au sens propre !), un peu normal au bout de 3 semaines je me dis… et puis je ne pouvais pas faire ma chochotte ; finalement je m’y suis habituée assez rapidement.

J’avais vraiment l’impression d’être au camping : on dort sur des matelas gonflables, dans un sac de couchage, on se lave les dents dans les sanitaires et surtout surtout, on ne sort pas pied-nus. La règle c’est de ne jamais lâcher ses tongs, ici, on ne sait jamais sur quoi on peut marcher…

Sinon, c’est marrant mais effectivement en me réveillant ce matin, il y avait bien un nouveau venu, couché près de nous, que l’on ne connait pas, mais qui doit bien nous aimer ! J’essaie d’imaginer le nageur qui rentre dans la salle vers 6 heures du matin, qui cherche une place pour dormir en balayant la salle des yeux, observant les autres nageurs en train de dormir et qui se dit : « tiens, je vais me mettre à côté d’eux, ils ont l’air sympas ».

En tout cas, j’ai plutôt bien dormi, en dépit des ronflements constants pendant la nuit. Je les entendais d’une oreille et heureusement, j’étais tellement fatiguée que cela résonnait dans ma tête seulement de très loin et j’ai sombré dans un sommeil profond.

Est-ce-que j’aurais été capable de passer un mois à dormir là, je ne sais pas mais en tout cas c’était bien de pouvoir le vivre une fois en vrai.

JOUR 21

Dimanche. C’est la fin de la 3e semaine de la piscine. Ca passe tellement vite…

La semaine s’est passée comme d’habitude : une série d’exercices et un rendu par jour, un exam machine le vendredi, des colles le weekend. Mais la dernière semaine sera différente : un seul projet (un seul exercice) sur la semaine ! C’est donc un exercice vraiment plus complexe qui demande du temps et beaucoup de réflexion. Pour ce projet, on est en binôme et chaque binôme doit s’inscrire en donnant un nom à son groupe. Nous, on s’appelle « Coding Bad » ^^ (en référence à la série Breaking Bad).

Dimanche. Baisse de moral. Je n’ai jamais aimé le dimanche…

Demain je reprends ma double vie. Et ça me met dans un état assez paradoxal… D’un côté, je suis enthousiasmée par ce que je fais et d’un autre je me sens entre deux mondes. Le fait d’avoir passé une nuit à 42 et donc d’être restée plus longtemps que d’habitude avec les nageurs, ça m’a rappelé que l’esprit de communauté est très fort ici. En travaillant la journée à l’extérieur, j’ai l’impression de moins faire partie du monde 42, d’être un peu à part, à l’écart, et ça me rend triste.

Je me dis aussi qu’il ne reste qu’une semaine, que l’on a passé le plus difficile mais que ça va être dur d’accepter la fin de la piscine et de tous se quitter.

Anyway, à chaque jour sa peine. J’espère avoir assez de courage pour finir la dernière semaine !

JOUR 22

La fin de semaine dernière et cette semaine étant un peu plus light, la majorité des nageurs se sont replongés dans les exercices des jours précédents ; refaisant pour certains l’intégralité de la piscine jusqu’à maintenant, soit pour rattraper un retard, soit pour consolider leurs connaissances.

Et c’est une très bonne idée, puisque le projet de cette semaine et le dernier exam machine reprennent, globalement, tout le programme vu depuis le début !

Me concernant, je vais essayer de bosser du mieux possible sur le projet avec mon binôme et de bien réviser pour l’exam machine durant la semaine !

Je m’y mets dès demain !

Autre sujet : ça date de quelques mois, mais pour répondre à certains commentaires questionnant la pédagogie innovante chez 42, et/ou la ressemblance avec Epitech/Epita, voici la vidéo de la conférence de presse donnée par Xavier Niel, Nicolas Sadirac, Kwame Yamgnane et Florian Bucher :

JOUR 23 //SPECIAL TALENTS

Comme je l’avais dit précédemment, il y du talent à 42 ! Certains nageurs ont une activité professionnelle, ont monté leur boite, créent des projets, sont des artistes ! Bref, ce serait dommage de ne pas en parler ici ; aussi un peu pour casser l’image du no-life. Je n’ai pas rencontré tout le monde personnellement donc c’est sûr que je vais oublier de citer des nageurs talentueux…

Pour commencer par eux, les blogueurs qui trouvent un peu de temps pour raconter et faire vivre la piscine au monde extérieur :

Ferrero : la vie d’un chocolat

Nate goes swimming

Les YouTubers :

– La chaîne de Mehdi #rap

– La chaîne de Dan #vlog #podcast

– La chaîne de Jocelyn #piano

– La chaîne de Raphaël #webTV #websérie #aventure

– La chaîne de Yotol #game #tvshow #jeuxvidéos

Les SoundClouders :

– La chanson d’Arthur :

Les créateurs de sites spécialisés :

NokiaDay de Quentin #téléphoniemobile

Skynessi de Matthieu #cloudcomputing

Petit Dev de Matthieu #tutoriels #tech

Les fondateurs de réseaux :

Sug de Lior #réseausocial #bouchesàoreilles

42 Valley de Kévin #réseaupro #compétences #code

Lazijob de Matthieu #réseaupro

Les artistes :

– Mathieu : le post-it artiste dont vous avez pu admirer le travail dans le //SPECIAL POST-IT

– Le portfolio de Pierre-Alexis #graphisme #photographie #vidéo

Un peu de poésie de Yogan

– Les musiques et clips vidéos de Charles sur Staart TV

La planète à personne : Born to be Nobody par un anonyme #BD

– Le Super Studio de Gaël #studio #vidéo #web

JOUR 24

Aie aie aie, c’est bientôt la fin, je n’arrive pas à y croire… Il reste 3 jours : la piscine se termine samedi (7 septembre) soir ! Du coup, d’ici là, tous les nageurs bossent à fond sur le projet final et révisent les bases et plus si affinités pour le dernier exam machine (épreuve finale, samedi).

En ce qui concerne le projet de la semaine, même si on est en binôme, de nombreux nageurs travaillent en groupe, s’aident, réfléchissent ensemble ! La solidarité est toujours là ! D’ailleurs mon binôme me donne des cours particuliers pour m’aider à rattraper mon retard ^^ parce que mine de rien, je rate beaucoup de notions en ne venant que le soir depuis 10 jours. En parlant de solidarité – je m’adresse à vous piscineux si vous lisez ce blog – des nageurs ont créé un Google Doc qui permet de tester votre code et de vérifier qu’il s’exécute selon les consignes demandées. Donc allez y faire un tour, c’est validé par le staff !

Sinon, à part ça aujourd’hui, il y a eu le… « MEGATRON » (tadaaam !)

Le Mégatron, c’est – j’en suis sûre – un des 12 critères qui entrent en paramètre de compte pour l’admission à 42. Il s’agit pour chacun d’entre nous d’attribuer un vote à 10 nageurs de notre choix, histoire de les récompenser pour leur sympathie/aide/collaboration/etc. Quand un nageur a reçu au moins 10 votes (je crois), il a validé un des 12 critères qui déterminent sa réussite à la piscine. Cela afin de sélectionner des candidats qui sont aimables/aimés des autres, capables de sociabiliser, de travailler en groupe, d’être solidaires et d’aider ceux qui en ont besoin. En bref, c’est le côté humain d’un candidat qui est mis ici en valeur et ça, c’est important pour 42. Evidemment, personne ne saura jamais combien de personnes ont voté pour lui, ce serait trop sadique… Parce que c’est sûr, certains auront peut-être 30-50 votes et d’autres moins de 10, et ce serait insupportable de s’auto-juger et de se démoraliser sur ce critère unique. Je trouve que ce critère est important (il permet de révéler au staff les excellents pédagogues de la piscine et ceux qui donnent de leur personne) mais heureusement, il reste anonyme et il y en a 11 autres !

JOUR 25

Ca fait du bien un peu de soleil…

WTF@42 – Tu connais la dance dance ? par studios_42

L’ambiance est là ! Mais personne ne perd de vue qu’il ne reste plus qu’une journée pour travailler sur le projet et réviser pour l’examen final.

On est tellement proche de la fin et pour certains, l’issue de la piscine changera leur vie à jamais pour dessiner les contours d’un avenir qu’ils ne soupçonnent pas encore. C’est tellement étrange de pouvoir y assister avant que ça n’arrive… Parmi les nageurs de la piscine d’août, il y a sans doute de futurs génies, entrepreneurs, créateurs, sans doute aussi que certains vont contribuer à quelque chose de grand et de beau, accoucher d’une révolution dont on n’imagine pas aujourd’hui la portée…

C’est étourdissant !

Dans 10 ans peut-être ou même avant, je pourrais dire “ j’ai fait la même piscine que ce mec qui a changé le monde…”

Ce délire sur l’avenir me rappelle le Festival International de Twitterature, nommé “140 max”, qui avait eu lieu au Québec il y a bientôt un an à l’occasion duquel les participants étaient conviés à imaginer le futur en 140 caractères. Et j’ai envie de proposer le mien : “Je vous parle d’un temps que les nés maintenant ne peuvent pas connaître : un futur, dont les arabesques dessinent probablement l’inattendu.”

Et le pire c’est que c’est ça qui va se passer !

Bon allez je divague là, il faut que j’aille dormir.

P.S. : Si certains se sentent inspirés, n’hésitez pas à m’envoyer via le formulaire de contact votre vision de l’avenir en 140 max, je les publierai ici ! *

*

“Est en train de naître un monde, que nos grand parents ne pouvaient imaginer, car nés dans un monde que nos enfants ne pourront qu’imaginer.”

“Dans 6 x 7 millions d’années, exit les religions, les politiques, le G20, l’ONU. Le monde sera régenté par 42 geeks et un savant fou virtuel que tout le monde appellera Xav”

JOUR 26

Ca y’est c’est la fin de la dernière journée « normale » de la piscine et demain c’est le D-Day !

L’exam machine !

Un examen qui dure 8 heures, de 12h00 à 20h00. J’espère que j’arriverai à bien me souvenir de tout ce que j’ai révisé…

J’ai du mal à réaliser que c’est la fin mais je n’ai pas le temps de l’écrire, il faut que je dorme…

A demain, si j’ai survécu… ^^

DERNIER JOUR

Hier, samedi 7 septembre, c’était le dernier jour… Une journée qui a consisté en très grande partie à passer l’exam machine final. Xavier Niel et les caméras de France 3 (je crois) étaient là pour clôturer cette piscine d’août ! Nous allons sûrement passer au journal télévisé très prochainement je pense !! Ambiance particulière donc… légèrement solennelle et un peu triste. Nous avons dû poser notre badge sur les bureaux pendant l’examen afin que le staff le ramasse… Et donner le maximum sur une dernière épreuve qui peut être déterminante (elle sert pour le staff à avoir une idée générale de notre niveau en fin de piscine, de ce que l’on maîtrise, de ce que l’on a acquis et de notre capacité à étudier à 42).

Evidemment, je n’ai pas tenu les 8h d’examen… Compte tenu de mon niveau difficilement atteint avec mon emploi du temps de ces derniers jours, j’ai fait le maximum. J’ai même rendu des exercices, que je savais faux, pour montrer que j’avais essayé de les faire et comment, parce que parfois, je n’étais pas loin de la bonne réponse. J’ai donc attendu une partie de l’après-midi que mes amis-nageurs sortent de l’épreuve, les accueillant l’un après l’autre, parlant de l’examen, de la fin de la piscine. J’ai même rencontré des nageurs de septembre super sympas. Encore une fois, des profils variés et intéressants…, voire drôles malgré eux :

Après que je lui ai dit que je ne connaissais pas tel jeu (je ne sais plus lequel), l’un d’entre eux, interdit, (ayant essayé, il me semble, presque tous les jeux vidéos existants), m’a sorti : “Mais t’as vécu dans une grotte ces deux dernières années ou quoi ??” Et c’est marrant, parce qu’au même moment, j’ai ri dans ma tête et je lui ai répondu intérieurement : “Mais c’est toi qui as vécu dans une grotte…”. Extérieurement, les mots qui me sont sortis de la bouche ont été très précisément : ”Ben… heu… mpffgn… heu mais en fait j’suis pas une geek moi”. Bref ^^ touchant ces geeks !

Après que tout le monde soit sorti, on est resté entre nageurs, une bonne partie de la nuit, n’arrivant pas à se quitter… On n’avait pas vraiment envie de se dire au revoir. Certains ont repris le train pour rentrer dans leur province natale, d’autres, parfois encore plus loin et les autres un peu plus tard dans la soirée sont rentrés chez eux à Paris.

En attendant les résultats qui tomberont dans 2 semaines (mais peut-être moins) pour une rentrée en novembre, on se rappellera tous de cette formidable expérience, dure, exigeante, parfois minante mais belle et très riche en rencontres, en connaissances, en découvertes et surtout en émotions.

En attendant, pas de stress inutile, pas de noeuds au cerveau ; la décision ne dépend plus de nous ! Les dés sont jetés ! Alors ne criez pas avant d’avoir mal !

En attendant, je vous aime mes ptits geeks ! Vous allez me manquer !

P.S. : Je retourne à la vie normale, je vais me refaire une santé, me peser et bien évidemment, je vous tiendrai au courant sur cette page des résultats !

 

fin-piscine-42

 

EPILOGUE

Beaucoup plus tôt que prévu, nous avons eu aujourd’hui les résultats de la piscine d’août ! Le teasing insoutenable de la part du staff de 42 a démarré dans l’après-midi et a stressé tout le monde ; notamment un tweet, responsable de 42 crises cardiaques dans la minute :

Comme vous pouvez le voir, 42 a retenu 295 élus pour venir étudier à partir de novembre ; et on a tous attendu les doigts croisés que le verdict tombe par mail, actualisant la page toute les 30 secondes… Et finalement le mail est arrivé ! Mon coeur est devenu un tambour et j’ai arrêté de respirer pendant quelques secondes…

Ceux qui n’ont pas été sélectionnés ont reçu :

Bonjour,

Après être passé par l’épreuve de la Piscine, nous avons le regret de t’informer que tu n’as pas été sélectionné pour intégrer 42.

Ce mois avait pour but de tester si notre méthode d’apprentissage pouvait te convenir. D’autres formations en informatique existent et sauront être plus adaptées à ton mode de fonctionnement : ton mois d’apprentissage à 42 te sera partout ailleurs utile pour mieux les aborder.

Cordialement,

Le Staff 42

Et ceux qui ont été sélectionnés ont reçu :

Bonjour jeune novice…

… ou plutôt, jeune cadet ?

Après être passé par l’épreuve de la Piscine, tu as été sélectionné pour intégrer 42 dès la prochaine rentrée.

Nous te communiquerons dans les prochains jours des détails supplémentaires pour valider définitivement ton inscription. Félicitations… et bienvenue dans les trois meilleures années de ta vie !

Une petite précaution : si la Piscine t’est apparue redoutable, les trois prochaines années sauront encore plus te pousser dans tes retranchements

Cordialement,

Le Staff 42

J’arrête le suspens ici pour vous dire que… malheureusement, je n’ai pas été admise à 42… C’est la vie… Let it be !

Je suis déçue et partage ma peine avec ceux qui connaissent le même sort que moi mais je suis heureuse pour ceux qui sont admis, parmi lesquels de nombreux nageurs-amis ! Un très bel avenir s’annonce pour eux !

Les chroniques d’une noyée vous semblent peut-être terminer sur une note négative mais je ne vois pas les choses comme ça. Et je ne veux pas que cela décourage les futurs nageurs. Concentrez-vous sur vos objectifs et sur vos rêves. Personnellement tout ce qui m’est arrivé dans la vie (négatif ou positif) a toujours eu un effet bénéfique à court ou long terme ! je ne regrette rien et envisage l’avenir avec passion, détermination et sérénité.

Ca me manque déjà et ça va longtemps me manquer de ne plus raconter mes journées le soir ^^ J’espère pouvoir revivre et partager une aussi belle expérience !

  • mathias z

    juillet , mon mail c’est mathiasetampes@gmail.com

  • Ben Mcprt

    Très touchant merci pour cette chronique
    J’ai failli avoir une tite larme par moment (Yep sui hyper sensible), j’espère que tu inspireras plus d’une nana☺
    Très bonne continuation

  • mathias z

    Salut
    je viens de lire ta chronique pour me donner une idée de l’ambiance et de la difficulté et je me demandais si tu avais des conseil pour se préparer a la piscine ?

    • Repose toi bien avant de commencer la piscine, et ne révise pas avant d’y rentrer, ce sera inefficace et ca va biaiser ton apprentissage. Laisse toi porter par le groupe de personne autour de toi, n’essaie pas de travailler tout seul, tu avanceras beaucoup mieux en collaboration avec les autres. Bon courage ! 🙂

      • mathias z

        merci de cette réponse rapide , le truc c’est que j’aurais a peine 16 ans ( depuis une semaine en fait ) et je suis assez petit , j’ai peur de pas vraiment trouver ma place

        • Bérénice

          moi aussi j’aurai que 16 ans à la prochaine piscine. L’âge n’est pas ce qui compte, je connais des personnes de 17 ans à avoir intégré le 42.

          • mathias z

            tu passe a celle d’aout et celle de juillet ?

  • Foulki

    Salut 🙂
    J’ai beaucoup aimé ta chronique, ça permet de se faire une idée assez claire de l’ambiance.
    Je tente la Piscine cette année et après avoir passer les examens en ligne je suis maintenant admis à une session d’oral, est-ce que tu es passée par là toi aussi ? Si oui, Comment est-ce que ça se passe ?

    Merci 🙂

    • k-jyne

      Hello, tu veux parler du check in ? Si oui, tout le monde passe par là et après tu choisis ta piscine. Le check in c’est plutôt une visite des lieux et une rencontre avec des etudiants, rien de bien formel, mais passage obligatoire ^^

  • Eoliah Dici

    Je trouve que cette épreuve qui se déroule pendant les vacances universitaires devrait tenter tous les étudiants en informatique.

  • Cédric Giraud

    La grande question c’est :
    Ces bons, tu les as utilisés ou non ? 😉

  • Abrahami Arnaud-Louis

    Sinon tu avais simpatisé avec un alexandre un otiste aspergeur qui a été prit et qu’elle sont les critère même si personne ne le sais mais aproximativement

    • Tu connais Alexandre ? On ne connait pas tous les critères. En tout cas, tu peux être sûr que si tu travailles sérieusement et régulièrement ; et que si tu sympathises avec les nageurs et travailles en groupe, ça sera toujours à ton avantage. Essaie de ne pas trop rester dans ton coin, c’est hyper important de penser « collaboratif » et surtout ne te décourages pas… dis toi que c’est difficile pour tout le monde 🙂

      • Abrahami Arnaud-Louis

        je n’ai pas peur de mais compétence si nous étions noter que sur cela je ne me ferait pas d’inquiétude le problème c’est l’endurance gaëtan me la dis aussi et oui je connais alex c’est un très très bon ami

  • Abrahami Arnaud-Louis

    Merci pour ta chronique je suis candidat a la piscine de juillet et je suis le plus jeune a être a la piscine j’ai seulement 13ans je stress mais bon ta chronique ma permis de me plonger en avance encore 5 mois :'(

    • 13 ans ? C’est pas trop jeune pour intégrer 42 ? Je croyais que la limite était de 18 ans, enfin ça a peut-être changé ^^
      Ne stresse pas 🙂 Cela ne sert à rien de crier avant d’avoir mal ! 🙂 Je suis sûre que ça se passera très bien pour toi…

    • Jeff

      Pour intégrer 42 il faut avoir entre 18 et 30 ans … C’est la seule condition ..

      • Abrahami Arnaud-Louis

        18 ans ou le bac j’ai que 13 ans mais j’ai le bac

        • Skaa

          C’est pas 18ans ou le bac. C’est 18 ans, point. Avec ou sans le bac.

  • Jeff

    Bonjour,
    J’ai adoré lire ton histoire cela permet de se faire une idée de la chose, j’ai passé le premier test ce soir et j’attend la réponse avec impatience!
    J’ai été très déçu de voir que tu n’avais pas été retenue, malgré cela ton attitude, ton envie de te battre jusqu’au bout m’a impressionné j’espère, si j’en ait l’occasion pouvoir en faire autant.
    Un énorme bravo pour avoir pu faire ce « plongeon » et avoir tenu aussi bien cette page 🙂

  • Bourdon

    Bonjour, je passe mes check in dans 7 jours.

    Tout d’abord, un énorme merci à toi ! Ton récit est vraiment super bien fais ! j’ai adoré du début à la fin !

    Encore merci et bravo quand même !

    ps : sais-tu si des personnes qui travaillaient en même temps de la piscine ont été prise ?
    ps2 : tu ne retentes pas ?

    • kiolo

      Salut,

      Combien de temps a duré le Check-in? Je suis inscrit pour la prochaine mais je viens de province et j’aimerais pouvoir reserver mon train…

      merci d’avance 🙂

  • Billy

    Coucou, je te remercie pour le partage de ton aventure j’ai vraiment savouré cette histoire passionnante !
    J’ai validé les tests en ligne, maintenant j’attends le check-in !
    En tout cas j’ai maintenant vraiment hâte d’y être, ce post donne réellement une bonne vision de la « piscine » j’espère vraiment avoir le même ressenti de ce mois lorsque se sera mon tour !
    Amicalement, bonne continuation ! 🙂

  • Keko

    Oh tellement déçu de la fin, ils disent que vous êtes précieuses les filles à 42 mais ils ne vous aident pas à rester tant que ça..
    Bonne continuation, tu fais quoi maintenant ?
    En tout cas super tes chroniques bien que je n’ai pas fait l’école 42 mais Epitech, mais on s’y retrouve 🙂

  • XIII

    Salut, merci pour ton récit
    j’hésite encore à essayer 42 mais ton ce que tu dis ici va je pense beaucoup m’aider dans mon choix
    take care

  • J’ai loupé ce grand plongeon :/ snif ^^

  • Zs

    Merci beaucoup pour ce petit récit. Ça aide à calmer toutes les interrogations qu’on peut avoir.
    Je voulais aussi te demander, à peu près combien de temps ils ont mis pour t’envoyer la réponse des test (ceux avant la piscine), je suis très impatient de les recevoir alors avoir un délai plus ou moins vague de réponse dans ma tête me ferait très plaisir. Je croise les doigts pour avoir réussi 🙂

    • De mémoire, 1 mois je crois 🙂

      • Zs

        Ah finalement ça a été beaucoup plus tôt (4jours pour ceux qui se poseraient la question). Je suis super content, les tests de logique sont « positifs », la prochaine étape c’est l’entretien 😀

  • vjacques

    oui

  • Daniel

    Bonjour,
    Je vais commencer la piscine dans 1 semaine environ et j’habite dans le 91, j’aimerai savoir si c’est préférable que je dors sur place ou pas ?

    • alxa

      mddr dors la ba ma gueule

  • CrevetteDeMer

    Coucou,
    je suis actuellement en études d’informatique en Belgique et je n’ai pas l’intention des les arrêter, mais la piscine m’intrigue énormément. Je suis en congé jusque fin septembre; penses-vous que ca vaux le coup de s’inscrire uniquement pour la piscine ? Ayant déjà +/1 an d’experience en programmation, est-ce que ca vaux le coup de se plonger 1 mois la-bas ?
    Si je n’ai pas les moyens de m’offrir un logement sur place, est-il réellement viable de passer 1 mois dans un sac de couchage la-bas ? Ya t-il des douches et a manger sur place ?
    Grand merci pour ton article en tout cas, cela donne énormement envie d y participer !

    • Oui cela vaut vraiment le coup ! Tu pourras dormir et manger sur place. Oui il y a des douches !

      • CrevetteDeMer

        Merci beaucoup pour ta réponse ! Je suis admis pour la piscine, plus qu’a trouver les dates pour le check-in ^_^

  • Lee

    Quelqu’un sait si on peut poser une nouvelle fois sa candidature si on rate?

    Je suis novice en programmation et j’ai assez peur de me rater

    • Oui tu peux te réinscrire éventuellement pour une autre piscine le même été, ou bien à une piscine un an après

  • Velvet

    J-4 avant plongeon,
    ty pour le partage 😉

  • Upeaval

    c’etait vraiment chouette cette petite histoire jespere que ma Piscine ce passera dans la meme ambiance que la tienne 😉
    Elle ce deroulera le 29juillet .
    Si il y en a qui y vont en meme temp que mois, qu’il me contacte !

  • Fabien Séné

    j’ai pris énormément de plaisir à lire cette belle expérience de vie !! je vais te suivre sur les RS, tu es qq de très intéressante, @ bientôt

  • Tdone

    Hello, Je voulais savoir ce que vous a appris la piscine d’un point de vue technique? Connaissez vous des langages entierement ou il s’agit vraiment de pleins de notions variées?

    Merci pour l’article en tout cas !!

    • Laurène Castor

      Merci 🙂 Nous apprenons les bases du Shell et du C. Pour plus de détails sur le programme de la piscine c’est ici : http://i.paysdu42.fr/

  • Chloe Dasse

    Laurène, félicitation pour ton blog, un vrai plaisir de te lire et de « rencontrer » quelqu’un d’aussi passionné et motivé ! En te souhaitant le meilleur pour ton après-piscine

  • julien

    L aliénation propre a ce genre d’expérience sociale fait assez peur et est typique : voir de nombreux reportages sur le conditionnement des militaires par exemple. Ce qui me gêne aussi c’est le discour sur une école qui n’a pas fait ses preuves mais qui vend déjà ses futures diplômes comme l’élite de demain… une élite sans fondements théoriques et qui, c’est la nouveauté Niyel, s’en vante et considère ça comme une force. je crains que la piscine élague surtout les esprits critiques pour ne garder que les plus dociles. 🙁
    J’aimerais tellement pouvoir mettre en garde les jeunes qui se lancent la dedans des étoiles plein les yeux en pendant qu’ils seront la crème de la crème…

    • Soyel

      Il ne faut pas sortir de Polytechnique pour savoir que le discours de Niel est un discours purement « commercial ». Il fait du sensationnalisme pour qu’on parle de l’école mais aussi de lui et de ses différentes entreprise du groupe Illiad. L’école n’a bien sûr pas encore fait ses preuves et c’est aux premières promo d’ouvrir la marche. Moi, personnellement, je m’y suis retrouvé dans ses explications sur le « pourquoi il a co-fondé l’école ». Le problème de la théorie des écoles reconnu par l’état (CTI, tout ça…), c’est que beaucoup sortent et n’ont jamais pratiquer (moins de 200h de code sur l’année pour certaines fac). La théorie c’est jolie mais sans pratique, beaucoup d’entreprise y sont retissant et ça se comprend. Perdre du temps à former un mec et le payer comme un bac +5, ça fait mal. De plus, avoir des diplômes qui se basent en partie sur des cours théoriques qui seront obsolète (si ce n’est pas déjà le cas) dans maximum 5 ans, expliquez moi l’intérêt ? A coté de ça, sans avoir la moindre étoile coincé dans l’œil, les étudiants sortant d’Epitech n’ont plus rien à prouver dans le monde des entreprises. Ils sont opérationnel à la sortie de l’école car leur programme est basé sur des situations de projets collaboratif et les nombreux stages permettent de bien mettre cela en valeur. Pourtant ils ne disposent pas plus de cours théorique que 42 ! Ne pas avoir de cours théorique ne dispense personne de s’informer sur la théorie grâce aux man, doc et à internet (avec de bien meilleurs professeur que les écoles française dans la plupart des cas, vu que les cours du MIT, de Berkley, Cambridge, etc sont en ligne et gratuit pour certains). Pour ce qui est d’élaguer les esprits critiques et ne garder les plus dociles, je ne vois pas sur quoi cette affirmation gratuite, venant de quelqu’un n’ayant visiblement pas participé à une pisicine Epita/tech/42, est elle basé. Personnellement, je suis inscrit et je fais parti des admis et je ne me considère pas comme la crème de la crème, mais entre une école publique qui accepte tout le monde et une école privé avec un concours d’entré qui dégage plus de 95% des inscrits, je pense savoir laquelle est la plus élitiste des deux. Pour finir, je pense que les gens aliéné pour ma part sont plus les gens comme vous, qui tiennent à leurs sacro-saint diplôme aux point de les défendre bec et ongles dès que ce genre d’initiatives sortent. De là à comparer les piscines Epi-like au conditionnement militaire, ça me fait vraiment de la peine à voir…

  • Gordon Rass-kwasi

    Salut Laurene , j’ai fait la piscine de 42 durant le mois d’aout . Merci pour ton compte rendu ça m’a fait revivre l’expérience de la piscine 42 . Bon je suis un peu dégouté pour toi que tu n’ai pas été pris . Mais comme tu dis Donc je ne peut que te souhaite une bonne continuation pour la suite .

    PS : Un truc INUTILE m’intrigue . Je connaissais pas l’existence de spotted Ecole 42 , donc j’ai jeté un coup d’oeil et j’ai vu ça :
    « Toi Laurene,
    Qui te croyait vraiment devellopeuse?
    Toi etant ainsi une blogeuse
    Moi qui croyait que tu etais la
    Pour accompagner ton copain
    Tu t’habillais bien ect …. »
    ( Bon ok c’est surment évident mais on sais jamais ) ce post t’es destiné ? xD

    • Merci Gordon 🙂
      Oui j’imagine mais je n’ai pas vraiment compris pourquoi… 🙂

  • Tim

    Bon, c’est aussi dur après la troisième piscine et le même résultat.
    Dis-moi, Laurène, qu’est-ce qu’on peut faire après ?

  • Une Grand-mère

    Restons terre à terre….. j’ai bien suivi les journées et les nuits à travailler ou dormir dans des sacs de couchage. D’ailleurs étrange cette super modernité et la précarité des conditions de vie….. Et les repas tu n’en parles pas ; comment vous débrouilliez vous tous ? Cantine, restaurants du quartier ? Quel en est le coût ? Mais peut-être que j’ai sauté un paragraphe…. Merci de ce reportage très intéressant.

  • Karim

    Merci beaucoup, très claire et vraiment intéressant.

  • Norethrud

    Bravo pour tes articles ! Tu as été très courageuse d’assurer la piscine, ton boulot et de reporter tout ça dans un blog.

  • hellYeah

    au moins à Epitech tu aurais eu l’occasion de finir ton cursus …

    • Ichigo-Roku

      Oui c’est dommage car à Epitech tu peux rater ta piscine et faire une excellente année ensuite.

      • Risbo

        c’est pour ça que c’est payant 😉

        • Ichigo-Roku

          Faut aussi voir que c’est facilement remboursable avant de finir Epitech.

    • cadet_fortytwo

      En même temps quand tu as payé 8000 euros pour chaque année à Epitech, ils peuvent bien te filer un bout de papier marqué diplôme dessus, hein =)

    • Skaa

      Epitech ca veux rien dire ! Il faut allonger 45k E et en plus si tu n’est pas possesseur du bac, on te fait passer un genre de message bien clair « T’as pas de bac, t’es une merde » merci la sooocieteee modeeerne !

  • TCouery

    Bravo Laurène pour cet article, c’est passionnant du début à la fin.

  • Nounours

    Félicitation pour ton parcours dans cette école. Cette chronique fut un plaisir a lire. J’ai bien rigolé et ça m’a rappeler certains souvenirs de ma période en Haute école.

  • Excellent article. Bravo.

  • Jean-Guy

    Bonjour Laurène,

    Je suis sur que nous sommes plusieurs à avoir espéré avec toi… Mais ça le fait pas ! Ce n’est pas grave. A te lire sur ce blog, et bien au delà de tes péripéties « piscinesques », je suis intimement persuadé que tu trouveras à nouveau quelque chose qui t’enthousiasmera au moins autant.

    En tous cas, en ce qui me concerne, je garde bien un « pointeur » sur ce blog : Tes réflexions, sur l’éducation notamment, aiguillonnent très pertinemment « l’ancien » que je commence à être, mais qui est quand même resté tout autant passionné et actif sur la question.

    Et si c’est une formation informatique que tu souhaites vraiment, suis le guide…

    Bonne route,
    Jean-Guy

  • Pedrolito

    Je suis vraiment très déçu pour toi, je n’aurai donc pas le plaisir de faire ta rencontre en Novembre.
    En tout cas merci pour cette chronique qui est de loin la plus agréable de toutes. Je te souhaite bien du courage pour la suite !

  • Gratuit Megadownload

    Salut,
    je suis à la piscine de septembre pour un novice en informatique comme moi c’est impossible de suivre le rythme imposé, même les personnes qui ont déjà reçu une formation en informatique type BTS ou autre ont du mal.
    A 42 ils veulent des cracks en informatique, c’est clair ils veulent avoir une bonne réputation en ayant des élèves déjà formé, la presse n’étant pas vraiment tendre avec eux.
    Voila mon avis

    • Pedrolito

      Je ne suis pas d’accord avec toi, être très bon en informatique n’est pas un critère de sélection.
      Le peer to peer et le travail assidu est récompensé.
      J’en suis la preuve, novice et admis a la piscine de juillet. Tout le groupe avec qui j’étais (à savoir une dizaine de personne) était novice et on a tous été pris. Pourquoi ? Car on a taff ensemble du début à la fin, chaque jour.

  • ludovicus64

    Dure fin, mais rien que le fait de nous avoir aussi bien fait partager ton parcours est une victoire. J’ai adoré ta manière de conter tes aventures à 42. Ca fait du bien de lire ton parcours, surtout quand on crève d’envie de se plonger dans une telle expérience… mais qu’on a déjà une vie très remplie ! Encore bravo !

  • Pierre Charavel

    Bravo pour cette chronique, aussi intéressante que drôle et sérieuse.
    J’ai l’impression d’avoir retrouvé l’enthousiasme des premières générations d’étudiants de l’Epitech que j’ai suivi… coté parents

  • delphine

    mon fils c’était kick ass

  • delphine

    merci beaucoup pour ce témoignage. ici, c’est la fin du monde, notre fils espérait tout de cette école, c’était attaché à des gens et il doit retourner dans sa formation qui ne lui plait pas; je pensais que c’était ouvert aux novices et je vois qu’ils ont pris les pros, c pas normal

    • Adrien Jarthon

      Ils ne prennent pas que les pros, ils prennent les meilleurs des novices. Votre fils pourra toujours re-tenter l’année prochaine. Ce n’est pas à l’école qu’il faut s’en prendre, c’est déjà une école privée qui offre 1000 formations gratuites par ans, on ne peut pas tout avoir.

  • Swoax

    plus qu’une épreuve d’entrée ,une expérience. L’expérience n’est ni négative ni positive, elle est ! et celle là est à vivre. Merci pour ce conte !!!

  • Jean

    Bravo, Laurène pour cette chronique sur la piscine 42 !
    J’ai lu quotidiennement tes articles par curiosité et intérêt (… un fils « nageur » en août), mais aussi par plaisir.
    Tes récits, tour à tour drôles, extravagants, tragiques ou tendres… dénotent un réel talent d’écriture.
    Désolé pour cet épilogue quelque peu décevant, mais aurais-tu réellement intégré 42 et abandonné ton poste à FranceBS si la réponse avait été positive ??
    En tout cas, bravo pour ton courage, ton implication, ta lucidité et ton humour !
    Cordialement

  • Tagor La Pie

    Je souhaite bonne chance aux « rescapés » mais c’est sans doute inutile… Et pour les autres, s’ils aiment ce genre de boulot, il y a des manques partout et pour tous les niveaux… « Il suffit pour ça d’un peu d’imagination » comme dit le
    poète. Entre autres exemple, SLICO sur slico.net

  • nantilly13

    j’ai passé un bon a lire cette épopée a l’ecole 42 c’etait vivant interessant pour un novice comme moi en informatique merci pour ce partage de moments de vie….

  • Eric

    Bravo pour cette conclusion malgré une « fin » décevante ! L’avenir est devant nous ! 🙂

  • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

    Coucou Laurène, je suis désolée pour toi mais je ne me fais aucun soucis quand à ton avenir…. bonne continuation 🙂

    • Nadia

      Ah ben zut alors, j’étais totalement convaincue (intuitivement) du contraire !
      Tu es une belle personne, pleine de talents.
      Alors c’est sûr, la vie te sourira ailleurs, autrement.
      Encore bravo pour cette merveilleuse chronique, j’ai passé de jolis moments de lecture grâce à toi.
      Merci Laurène, du fond du coeur.

  • Fujisan

    Vraiment dommage.
    Tes histoires vont nous manquer.

  • Muriel

    J’ai adoré votre blog même si je n’ai rien à voir avec ce milieu… Vous n’avez pas envie de changer de profession après vous être impliquée autant? Bravo et surtout continuez votre blog…

  • Hännibal Lecter

    Criant de vérité, avec ces moments de doute et de déprime, et ces moments de joie quand on réussit ! On espère te revoir en Novembre

  • Raphaël Di Borgo

    Rien à dire. Que du bonheur 🙂

  • Martin

    Très bonne Chronique qui nous met dans l’ambiance de la « Piscine » !
    J’espère pour toi que tes résultats te permettront de continuer l’aventure, tu le mérites pour ta détermination et par la publicité que tu leurs fais à ces gens ! =P
    Je suis futur tek1 Epitech et j’espère avoir le même bonheur que toi tu as eu lors de la « Piscine ». ça me donne presque envie de faire de même.
    Bonne continuation !

  • wéwé

    se donner en spectacle sur le net c’est enfin fini vieux castor? les défilés quotidiens, se maquiller dvant lordi pour plaire a 500 mecs en chien, terminé?? dur dur j’espere qu’tu vas t’en remettre. dans l’espoir de ne pas te revoir faire la belle en novembre, je te salue fermement.

    • Ferrero

      t’es qui sinon ?

    • Tommy Pageard Lopez

      En espérant que toi tu ne sois pas pris, surtout que c’est toi qui te donne en spectacle, surtout en ayant pas les couilles en t’affichant sous un pseudo.

  • Thygo

    Je suis tombé sur votre note par hasard. Vous m’avez instruit et captivé par votre récit. Bon courage pour la suite.

  • Sébastien

    « quelqu’un aurait reporté que j’étais « trop jolie pour programmer » »

    Peut-être une citation mal placée ou mal comprise.

    « On ne peut pas être aussi séduisante et exceller à un jeu vidéo »

    Sheldon, The Big Bang Theory, S1E7

    Bon courage pour la suite 😉

    • Johan

      Sheldon est un personnage sexiste, ta citation va donc dans le sens de ce que dis Laurene. 😉

  • Ferrero

    int main()
    {
    e=internet
    i= »chroniquesdunenoyee »
    {
    i>e
    }
    return 0;
    }

    je sais c’est completement segfaulté mais bon. le azerty me ralentit et je voyais pas comment faire comprendre que tu as fait une des meilleures chroniques de piscine qui soient. La meilleure en fait.

    Super content de faire ta connaissance a cette piscine, j’espere qu’on aura l’occasion de se revoir, eleves de 42 ou pas.

    Le chocolat

    • Merci beaucoup Ferrero !! Ravie aussi d’avoir fait ta connaissance ! Je suis sûre qu’on restera en contact 😉

  • Nadia de Rennes

    Silence radio …vous n’avez pas survécu ??!…. ;))

  • Jean-Guy

    Laurène, je reste en haleine jusqu’au résultat ! Quel qu’il soit, je t’en supplie, dis !
    Il y a de nombreuses années (eh oui :-)), dans un autre cadre et sans doute avec d’autres contenus, du physicien que j’étais, « on a fait de moi » un informaticien. En 9 mois ! Et consentant, bien sûr.
    Un manière de piscine, dont les souvenirs me reviennent pour mon plus grand plaisir à la lecture de tes (vos devrais-je dire) pérégrinations.

    Oui, c’est vrai, donnez votre confiance à la jeunesse, croyez en sa motivation, ne la craignez pas et, au contraire, louez-là, laissez-vous surprendre, et vous aurez accès à quelque chose de sublime !

    Merci pour ce bain de jouvence !!!

  • Anibé

    Merci pour cette chronique passionnante… 🙂

    Et courage pour demain: adieux déchirants en vue, ça va pleurer dans la piscine… 😉

  • Stéphane Derville
  • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

    Laurène, comment te faire comprendre qu’il faut que tu sois admise à 42, il faut que tu sois la pour nous raconter la suite. Sinon c’est comme un film sans fin !!!
    Mon fils a fait la piscine de juillet et est admis, mais grâce à toi je comprend mieux tout ce qu’il peut ressentir maintenant. Il ne peut plus dormir normalement, plus rien ne compte pour lui, il lui tarde tout simplement le mois de novembre….. et je ressent le manque qu’il a.
    En tout cas bravo pour ta ténacité je suis pas sure qu’un « garçon » aurait été capable de faire la piscine et travailler en même temps, j’espère que certains sauront le reconnaître et valoriseront plus les « filles ».
    Bon courage pour la suite …. (des épisodes)

  • Lior Serfaty

    Une vision de l’avenir de cette piscine 42 en 140 caractères ?
    « Dans 6 x 7 millions d’années, exit les religions, les politiques, le G20, l’ONU. Le monde sera régenté par 42 geeks et un savant fou virtuel que tout le monde appellera Xav »

    Ce sera le chaos total certes, mais cet irréductible blog aura résisté à l’envahisseur pour rappeler au monde l’origine de cette grande folie.

    Ah oui, et on se parlera en HTML pour se draguer…sick

    (Bravo Laurene pour ton blog, tu as été géniale tout au long de cette piscine ;-), tu mérites amplement tes 10K lecteurs quotidiens. Sur ce, je retourne à mes révisions)

    • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

      j’aime bien ta vision « exit les religions, les politiques, le G20, l’ONU. » j’adhère !!!

  • Max

    Bravo et bon courage pour la fin

  • Axel Mery

    Excellent récit de votre quotidien à 42.
    C’est très interessant à lire et particulièrement instructif.
    Je suis responsable d’une équipe produit (dont équipes de développements) et il y a quelques idées à prendre 😉
    Bon courage aux piscineux pour la suite !!

  • ITtech

    L’école des futurs esclaves de l’I.T. made in free.

  • Anonymement anonyme

    intéressant ! merci

  • carol

    en véritable néophyte, vos chroniques sont passionnantes et rafraîchissantes et lèvent le voile sur une terre inconnue mais pourvue d’un énorme potentiel ! Bravo et continuer et j’espère que la noyée va trouver la bouée 42 🙂

  • Brat

    Bonjour,
    Je suis tombé par hasard sur ce lien et je ne regrette pas! J’avais accompagné mon neveu à la réunion des admissibles et depuis qu’il est dans la piscine je n’ai eu que peu de nouvelles. Après la lecture de votre récit, je lui ai envoyé un sms hier à 19:42 en guise de clin d’oeil.
    C’est une excellente expérience que vous vivez et prendre le temps de la partager est honorable. Vous méritez largement votre place dans la liste de talents des autres blogeurs.
    Bon courage pour les 2 jours à venir…et bonne chance pour les suivants.

  • Stéphane Derville

    Bonjour Laurène. Merci pour le feuilleton ! Ca vous tenterait d’en faire un livre? Je publie souvent chez Maxima des témoignages et récit sur la vie pro et les monde de l’entreprise. Faites-moi signe (sderville(at)maxima.fr)

  • Jisse

    Très intéressant et bien écrit, avec naturel et émotion. Du courage pour continuer…Hâte de connaître la suite de ton parcours…

  • Agima

    Bravo pour cette chronique, je me suis régalé en suivant ton histoire. Tu pourras faire une carrière dans l’écriture si tu changes de cursus.
    J’ai eu plus d’informations grâce à ton journal qu’avec mon fils qui fait la piscine d’août :-)))

  • Dubitatif

    Bonjour
    Je suis réellement attéré par ce que je viens de lire. C’est de la folie furieuse et je ne suis pas sur que cela forme finalement de « bon informaticien », mais plutôt des « informaticiens formatés » comme j’en croise de plus en plus. Certes des « pisseurs de ligne » à disposition de Niel et de ses sociétés pour des couts relativement bas, cela je veux bien le croire, car mis à part lui, je ne vois pas trop quel autre type de société voudront d’eux …
    Je suis moi même informaticien de profession depuis plus de 22 ans et l’école que j’ai suivi n’était pas dans cette optique de travailler d’arrache pied et dans des conditions relativement extrêmes voire dégradantes. Que l’on ne prenne pas comme excuse que cela entraîne l’entraide et la solidarité, car même 22 ans après avoir quitté mon école, je garde encore quelques liens avec d’anciens, et certains sont devenus des amis avec le temps. De nous mêmes on s’entraidait, car chacun avait ses propres facilités et ses propres difficultés.
    Ce que l’on nous a appris, c’est comprendre un besoin d’un client, trouver les solutions informatiques adéquates et les développer, et tout cela dans une ambiance sereine ou on nous laissaient le temps de nous poser les bonnes questions, d’approcher les bonnes solutions, de savoir formaliser par écrit les besoins dans un langage compréhensible par le commun des mortels. En fait les 4 piliers étaient ordre, rigueur, logique et bon sens. C’était la base et cela l’est toujours pour moi.
    De plus ce qui me fait peur, c’est que si j’ai bien compris, cette école ne délivre aucun diplôme … Hors aujourd’hui le marché est structuré de telle manière que si tu n’as pas un bac+5 en poche (titre d’ingénieur approuvé par le CTI), les recruteurs considèrent que tu ne seras pas un profil vendable, car pas ou peu évolutif. Et quand je vois la qualité du travail fournie par certains anciens élèves des écoles précitées (qui on aussi un business plan, et que le but de l’école c’est quand même de faire du fric), j’ai un peu peur sur la qualité de l’enseignement délivré, oubien du processus de délivrance du diplôme (il a payé, donc il a droit à ce diplôme). C’est un fait que j’ai déjà constaté avec d’autres organismes de formation réputé, lorsque c’est une entreprise qui prend en charge les frais d’étude….
    Personnellement je trouve qu’il est dommage d’apprendre ce métier qui est passionnant et tellement riche et varié si l’on sait comprendre et trouver les opportunités (hors de France je commence à croire*), que le système conçu par Niel et consort fait une sélection et écarte éventuellement et volontairement ce qui aurait pû être de très bons informaticiens. Il est clair que si j’avais eu à subir ce type de processus j’aurais même pas tenu une semaine. Et pourtant nombre d’employeur ont loué mon professionnalisme, ma ténacité, mon sens pragmatique et tous les superlatifs à la mode actuellement. Je me suis même permis le luxe de refuser des offres de certains clients chez qui j’étais missionné (un comble à notre époque). Pour finir aujourd’hui c’est une société américaine qui me sollicite pour intégrer leurs effectifs, et je sens bien une divergence de vision entre leur conception de l’informatique (plus proche de la mienne) que celle délivré par des écoles comme celle que tente de mettre en place NIel et ses associés.
    J’espère sincèrement me tromper, mais je doute fortement.
    Cordialement.

    • hireegy

      Peut-être que vous auriez tenu quand même. La rigueur dont vous faites preuve aurait pu vous faire terminer tous ces « exercices » en beaucoup moins d’étapes que la majorité des gens. Leur but n’est pas de trouver à tout prix comment vous exténuer, c’est juste que si vous n’avez pas le niveau, ils vous donnent une chance de vous dépasser. Sans louer l’armée pour autant, je dirais que (physiquement) c’est comme à l’armée. Parfois les gens se posent des barrières tout seuls, et ce genre de traitement « brutal » leur permet parfois de se rendre compte que ces barrières sont artificielles. Je suis d’accord avec vous que le manque de sommeil et les comportements proches du bizutage sont à proscrire, mais d’un autre côté je trouve que cette école a plusieurs atouts quand même. C’est pour ça qu’on ne peut pas encore se prononcer. De nos jours la contrainte n’est malheureusement pas toujours la qualité, mais un temps et un budget de réalisation toujours plus court, plus court, plus court, jusqu’à l’infini. A 42, apparemment les gens apprendront à coder vite et normalement devraient apprendre à éviter les erreurs vu que chaque erreur est éliminatoire pour la journée. Mais quid de la finesse, de la vue d’ensemble qui guide le codeur et se construit et se précise en même temps que le code se construit, ça…je ne sais pas comment ils comptent le faire ressortir! Parce que si les employeurs d’aujourd’hui regardent encore beaucoup la qualité de leurs codeurs, ce n’est pas pour rien. Sur un projet complexe et vraiment gros et changeant, négligez la qualité et vous êtes mort…

      Bref. On verra déjà dans un an à quoi les élèves ressemblent 🙂

      • Ferrero

        concernant le manque de sommeil et les bizutages, deja il n y a pas de bizutages, arretez de vous fier a une video et d y appuyer un jugement sans savoir les conditions de l evenement. Et ensuite pour le sommeil, chacun gere a 100% son temps donc c est pqs l ecole mais le manque de prise en main des piscineux qui est en cause

        • hireegy

          Vous pensez honnêtement qu’il est possible de « tout finir » et de dormir strictement 9 à 10h par nuit en comptant les transports? Parce que moi c’est ce qu’il me faut. Oui je sais j’aime dormir suffisamment. Ça laisse 11 à 12h de travail par jour (sans le repas de midi, qu’on peut engloutir), et non pas 15…

  • noob

    Vraiment sympa ce récit, j’ai tout lu d’un coup, je me suis imaginé à 42… visitant les locaux, scrutant les élèves. Passionnant, Bon courage !

  • vincent

    Chroniques super sympa !!! Et bien écrite avec ça !!! Ce qui dénote de grandes qualités rédactionnelles surtout lorsque l’on connait l’état dans lequel tu devais être lors de la rédaction !!

    Ayant fait une piscine epitech il y a 10 ans (que le temps passe vite…)
    J’ai eu ma petite larme à l’œil. Je me suis replongé avec le sourire dans mes souvenirs. Si on m’avait dit cela à l’époque, je ne l’aurais jamais cru !!

    En tous ça, cette expérience est excellente, cela apprends à travailler par soit même et en groupe aussi !! Ce qui est très important en entreprise.

    Bravo à toi et on courage pour la suite

  • Ferrero

    Le meilleur blog parlant de 42, avouons le, est ici.

  • Isabelle

    Merci beaucoup Laurène ! Je rejoins Sylvie. Votre chronique est un cadeau ! J’ai suivi tant bien que mal autour du bassin mon fils dans sa piscine 1, je peux grâce à vous, m’immerger totalement. Merci !

  • Dougi

    Pour avoir fait EPITA, je ne recommande pas ce type d’écoles. Elles forment de bons informaticiens, mais rendent ces gens « no-life ». On peut etre informaticien et cool. 99% des gens que j’ai rencontrés à EPITA/EPITECH ne sont pas des gens cools, ce sont de vrais Geeks, timides, no life !

    Un conseil, si vous n’aimez pas l’école, étudiez chez vous l’informatique avec le site du zero.

    • Eolehyene

      C’est bien la première fois que j’entends ce type de commentaire venu de l’intérieur de l’école. Je suis en Tek4 (donc actuellement à l’étranger et avec des gens de tout les Epitech de france). S’il est vrai qu’il y a quelques « no life », globalement les teks sont ouverts, car justement des phases comme la piscine nous pousse a créer des liens sociaux. Je ne vois pas comment tenir une pédagogie comme celle de nos écoles en étant renfermé sur soi, le soutient des autres à un moment ou un autre a été important pour tout ceux que je connais.

      Globalement les gens sont toujours surpris de nous rencontrer et de voir que nous sommes pas les no life que beaucoup de monde pensent, mais que nous nous ouvrons plutôt facilement.

      J’ai beaucoup de chose à reprocher à mon école, et beaucoup d’autres qui me font adorer ce que je fais, mais le « renfermement social », je ne l’ai jamais rencontré, et bien au contraire.

      Pour le prouver je t’inviterai bien à boire un verre avec des teks, mais je pense que Pékin sera un peu loin pour toi.

      Bien à vous,
      Eolehyene

  • hireegy

    Etrange d’arriver par hasard sur une histoire qui est en train de s’écrire. Si j’ai bien compris, ça continue, vous êtes encore dedans. A retenir: faire le plein de réserves de sommeil avant une piscine!!! ça m’a l’air d’être le point principal. Là où ils disent avoir tout mis en place pour stimuler la créativité, je trouve que le coup de la pièce où tout le monde dort comme il peut, aurait pu être mieux faite. Les caméras se repèrent TRES BIEN avec des infrarouges de nos jours, et faciliter un minimum le sommeil ne doit pas faire de mal. Ok pour la difficulté, OK pour le fait de pousser à bout. Mais pas sur le sommeil…
    Bref, j’espère que vous aurez l’occasion de récupérer après tout ça! Et vous avez vraiment du courage de bosser en même temps…

  • caroline

    bonsoir Laurène ,
    merci de nous faire partager ces moments , je suis la maman d’un piscineux qui est actuellement à 42 , et sûrement en immersion totale ,car il ne donne plus de nouvelles depuis qu’il a plongé dans la piscine .heureusement que tu es là pour nous en donner!! bon courage ! accroche toi et encore merci .

    • Ferrero

      donnez nous son nom, on lui fera un gros poutou de votre part.

  • Maxx

    et c’est fini ?

    • Ferrero

      Non, justement

  • Pierre Charavel

    J’ai été pendant quelques années secrétaire de l’association des parents d’élèves de l’Epitech et je retrouve dans vos écrits les « bons » souvenirs de ce que vivait mon fils.
    Le fonctionnement de l’école 42 est vraiment calquée sur les premières années de l’Epitech lorsqu’elle était dirigée par N. Sadirac (les années suivant la sortie de la première promo) : La piscine qui durait 1 mois, les rush, T.P. le samedi et soutenance le dimanche…
    Il semble cependant que le bâtiment qui vous héberge soit plus adapté et plus confortable que celui de l’Epitech ou il n’y avait par exemple pas de local restauration en dehors du foyer et de ses micro-ondes 🙂
    Bon courage a vous

    • Ferrero

      les parents d élèves de l’epitech ? je trouve ça rigolo !

      • Pierre Charavel

        🙂 Un des buts de l’association. était d’obtenir une reconnaissance officielle du diplôme, de servir d’intermédiaires entre les élèves et la direction (au début l’école fonctionnait pas mal dans ..l’improvisation), jouer les médiateurs lorsque des « incompréhensions » apparaissaient sur les règles de fonctionnement ou autre

  • Maxime

    Laurène, par curiosité, peux-tu préciser si tu as une relation contractuelle quelconque avec 42 (ou autre) pour faire cette immersion et réaliser ce « reportage » (par ailleurs fort instructif) ? Merci, et bon courage pour la dernière semaine…

  • qsdfghjklm

    Bonjour,

    on dirait un publireportage pour cette école.

    N’avez vous pas reçu une rémunération de la part de free pour ce travail ?

    Bien à vous

    • Bonjour,

      Non je n’ai pas reçu de rémunération

      • Ferrero

        Question vraiment bizarre O-o

  • Alacran

    Tout simplement Bravo! Un blog et un récit qui donne envie de faire partie de cette « galère ». Merci à toi et ne lache rien, tu es en route pour faire partie de l’élite de demain!

    • Ferrero

      ca fait 6 jours, j’ai la tristesse de vous annoncer qu’elle n’est toujours pas une elite…

  • toutounette

    Je suis vraiment externe à votre vie à la piscine, mais votre narration et vos commentaires sont passionnants et drôles. J’avais l’impression d’y être un peu ! Merci pour cette incursion…j’attends la suite…

  • Mika Ël

    Merci ! J’ai adoré te lire !

    • Ferrero

      de même.

  • Thevenin

    Bravo, excellente immersion dans ce monde ! Ahhh si j’avais 20ans de moins, j’aurais aimé participer à cette aventure ……..

  • Fujisan

    Quand je pense que j’ai appris à coder dans un bocal …

  • desde

    Félicitation, c’est une super chronique, moi qui est fait Epitech, ça me rappelle tellement de bon souvenir. Merci

  • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

    ton histoire commence à être très triste :'( et pourtant nous y est pas!
    courage jusqu’à samedi 😉

  • Stéphane Derville

    Laurène, ça vous dirait de faire un livre de votre chronique ? Je publie souvent des témoignages sur la vie pro et le monde de l’entreprise. Vous pouvez me contacter via le site maxima.fr

  • Christelle

    Hello !!!!! je kiff ta chronique. étant une future piscineuse de septembre, j’avoue que sa m’impatiente autant que ça m’inquiéte. j’espère juste l’apprécier autant toi.

    • Eolehyene

      Bon je suis d’Epitech, mais vu que le concept est presque exactement le même je vais me permettre de répondre.

      La piscine c’est dur (psychologiquement), mais c’est un moment important de la scolarité, tu y fais des rencontre, tu apprends les bases de tout ce que tu vas faire derrière.

      Tu la détesteras par moment, tu l’adoreras à d’autre.

      En tout cas c’est intéressant d’avoir des retour sur 42, j’espère sincèrement pour vous que l’école se révélera à la hauteur de vos attentes. (Et qui sait peut être serais-je amené à bosser avec des 42 plus tard).

      Laurene, bon courage pour la suite, si c’est comme Epitech tu en auras besoin (surtout étant une fille dans un domaine comme le notre).

      Eolehyene,

  • BcodP

    A la piscine, c’est sur quels critères que le staff décide de nous garder ?

    • Ferrero

      Il n’y a pas de critères « officiels »
      Mais on en déduit que l’entraide, la gestion du travail et le résultat, le tout en fait est évalué.

    • Comme le dit Ferrero, les capacités « sociales » sont presque toutes aussi importantes que les capacités techniques. Il ne suffit donc pas d’avoir des bonnes notes pour réussir ; d’ailleurs ça importe peu.

  • un « sexiste »

    Vous ne supportez pas la pression, vous vous mettez à chialer, et voulez abandonner. Mais heureusement un prince charmant arrive et par ses paroles chaleureuses et réconfortantes parvient à vous persuader de continuer.

    Les clichés ont la vie dure comme on dit 😉

  • Bill

    Bravo pour le style, pour les émotions et pour les références.
    *** Cheers ***

  • Ronan

    C’est exactement ce que j’ai vécu à Epitech ! :O, les mêmes appellations, les mêmes coups bas, j’espère pour toi que la suite s’annonce aussi riche en expériences qu’à Epitech, entre la bistro et le 42sh il y aura encore beaucoup de nuits blanches à faire, et autant de souvenirs mémorables entre noyés ^^. Bonne continuation !

  • CitronRouge

    Bonjour,

    Très intéressante cette immersion, toute cette solidarité fait envie ! si seulement toute les écoles avaient cet esprit, cette volonté aussi de donner leur chance aux moins bons en « technique pure ».

    En revanche j’ai 2 questions:

    Y a t’il des gens qui ont une famille (conjoint ou enfant ou juste petite amie) parmi les nageurs? et comment gèrent-ils le manque de temps à leur accorder ?

    Concernant le financement, l’école est gratuite, mais il faut quand même vivre à coté (enfin je pense aux plus vieux ici), tous les nageurs sont entretenus par leur parents ?

    Simple curiosité 🙂

    Bonne chance pour la suite !

    • Bonjour 🙂
      Oui beaucoup de nageurs ne sont pas célibataires, j’ai entendu parler d’un père de famille sur la piscine d’août qui avait au début du mal à gérer mais qui a reçu beaucoup de soutien des autres nageurs. C’est difficile de ne pas avoir de temps à consacrer à ses proches mais c’est seulement pendant un mois. C’est un petit sacrifice à faire 🙂

      Question logement, je pense qu’un étudiant de 42 n’aura aucun mal à faire un emprunt, les banques savent que les étudiants seront largement en mesure de rembourser. Il me semble aussi mais je ne veux pas dire de bêtise que l’école peut faire banque au près de ses étudiants.

      • CitronRouge

        Merci pour ces précisions.

        Il est vrai que ce rythme ne durera a priori qu’un mois, enfin j’espère pour vous, parce que 3 ans de formation intensive style prépa, coupé du monde, ça ne fait pas envie ^^’

        Pour le prêt des banques cela m’étonne étant donné que la formation n’est pas encore reconnue et ne délivre pas de diplôme, j’aurai plutôt parié sur des banques frileuses.

        • Ferrero

          Il y en a qui sont venus en couple, histoire de « lier l’utile a l’agreable »
          Et d’autres pour qui la piscine a été cause de rupture..
          Il y a beaucoup de jeunes ou de personnes qui ont l habitude de partir longtemps sinon j’ai l impression

      • Laurent Bloch

        Merci pour ce récit passionnant. Cela m’évoque quelque-chose d’intermédiaire entre ma taupe et mes classes au service militaire : une situation tellement oppressive que la solidarité est impérative.

        Le coup du zéro pour toute la rangée en cas de sonnerie de téléphone : il y avait la même chose dans l’armée de Gengis Khan. Si un soldat reculait, toute l’escouade était exécutée.

  • Cornos

    Yeahhh ! Coding Bad FTW!

  • Dev’

    Les néons allumés pendant la nuit ne sont pas nombreux (peut être 10% du total) et franchement, on s’y habitue vite 😀

    • Ferrero

      heuuuuuuuuuuuu….. je crois qu on a pas la meme notion du 10%.

  • Nigel

    Mmh, globalement finalement, ça ressemble clairement à n’importe qu’elle piscine Epita/Epitech (normal ceci dit puisque c’est l’ancien directeur de l’epitech qui gère 42) ^^

    Comme toi, j’ai été assez intéressé par l’entraide qu’il peut y avoir dans ce genre de situation et de voir un peu d’humanisme ressortir chez les gens 🙂

    Autrement, si ça peut te faire relativiser, en piscine à Epita on fini à 4/5h le lendemain matin.

    Du coups la piscine de 42 reste une piscine « light » même si j’imagine que c’est pas forcement plus simple vu qu’a Epita presque tout le monde à déjà codé avant de démarrer la piscine.

    Bonne chance à toi en tout cas 🙂

    PS: l’école est ouverte aux visites? J’irais bien voir une connaissance qui va démarrer sa piscine à 42 aussi :p

    • Ferrero

      non pas ouvert aux visites, juste aux eleves staff et piscineux

  • Bcodp

    Merci beaucoup, pour moi qui commence les épreuve de sélection sa me donne du courage 🙂

  • maman de thibaut

    Super Laurene , continue , courage, ce que vous vivez tous là bas est exceptionnel. Tu gagnes ainsi pas mal d années de travail, on en parle a notre prochaine rencontre. Tu as vu que je twit grace à toi. La maman de ton plus jeune cheri thibaut.

  • Autodidacte

    Merci Laurenne, c’est bien écrit et l’analyse pédagogique que tu fais de cette expérience à la piscine est très intéressante (le système de notation qui change, je trouve ça excellent qu’effectivement l’élève ne soit pas qu’une note).
    Bonne continuation, j’espère lire de nouveaux billets bientôt.

  • Excellent !

    Je me revois 20 ans en arrière, l’école se nommait alors Epita, Nicolas Sadirac était tout jeune enfermé dans son bocal, une station Sony en guide de trésor. Le nouveau navire était le Titien, le 5ème étage regroupait une salle immense contenant des terminaux X11 tout neufs, la salle était ouverte en permanence, quelques fous y passaient leurs nuits (j’en étais) on y dormais entre les tables au fond, mais pas de douche, entre minuit et 7h00 pas d’entrée/sortie, fallait tenir le coup. Notre premier projet une calculatrice dont la correction était automatisée et la note déduite, le second était un shell.
    20 années après certains des membres de cette épopée ont participé à de grandes choses, nous échangeons encore beaucoup, une veille mailing list pousse de temps en temps un message remémorant à ceux inscrits une époque pas si lointaine. Une chose est sûre, ce que l’on apprend ces années là sert encore aujourd’hui, méthode, principes, règles, analyse, persévérance, ténacité, soucis du détail et de l’excellence, …

    Continuez, le meilleur est devant.

    • None

      Epita existe toujours. Sadirac après avoir monter Epitech a eu des différents avec le groupe Ionis (groupe propriétaire des deux écoles) et a décider de monter l’école 42 en reprenant la pédagogie employée a Epita/tech et en emportant avec lui une grosse partie du bocal. Bizzarement 42 n’as pas repris les dénominations ACU, YAKA, AZTEC pour les assistants!

    • efji

      Apprendre à apprendre, c’est bien une des principales choses qu’enseignait l’Epita et qui semble se poursuivre avec les mêmes personnes à la tête de 42. Nostalgie…

  • Benjamin

    « char *Ca_te_dit_de_boire_un_cafe(int ok)

    {
    if (ok == 1)
    return (« yesn »);
    else
    return (« bah tant pis… ou un thé peut-être ?n »);

    Ne passe pas la norme 0.

  • gerard

    Xavier Niel est un multimilliardaire (en euros), qui habite dans un somptueux hotel particulier (de plus de 40 millions d’euros) du 16ème arrondissement à Paris.

    Son école gratuite sert à former à bon compte les futurs esclaves du numérique, qui bosseront pour lui ou ses potes PDG de start-up pendant 15 heures par jour, pour un smic à peine amélioré.

    Bon courage les gars, mais préférez quand même des formations diplômantes.
    Et n’oubliez pas que l’informatique est très facilement délocalisable : d’excellents informaticiens bossent en Inde pour 4 ou 5 fois moins cher qu’un salarié français.

    • Jean

      Bonjour,

      J’adore ce genre de commentaires ….. c’est typiquement français … et ça élève le débat !!
      XN est milliardaire (dont pour partie virtuellle : valorisation de ses actions Free); c’est un fait, mais contrairement à d’autres fortunes, il n’est pas l’héritier d’une « lignée »; sa fortune n’est pas le résultat d’un héritage, mais c’est le fruit de son travail. Il n’a donc « volé » personne !
      En France, personne n’est empêché d’avoir des idées, de les développer et d’en retirer profit ….
       
      Quant à savoir si les futurs 42 seront exploités 15 heures par jour, au SMIC …. vous êtes devin ?
      XN a au moins le mérite d’avoir créé et financé une école gratuite accessible sans diplôme.
      Alors, même s’il y a quelques arrière-pensées « business », laissons lui au moins le mérite du doute.

      Et pour ce qui est de la délocalisation informatique , cela vaut aussi en France pour nos formations « diplômantes » !!!

      Cordialement

    • Pierrick

      Gerard go home you’re drunk !

    • Expert Windev

      Mais carrément mon Gerard !

      Pourquoi vous ne faites pas tous SUP DE CO, EPITECH ou L’ENA ?

      Vous manquez de bon sens les Français ! Qui n’a pas des parents qui ont 35000€ de côté…. Franchement les gens, arrêtez d’être pauvres, c’est fatiguant.

      Faites tous comme gerard, ayez des parents mutliblindés mettez un polo bleu marine, votez bizarre…

      Mon pauvre gerard, je comprends qu’il est frustrant de se rendre compte que tes parent ont claqué des dizaines de K€… pour que dans 3 ans ton employabilité soie devenue inférieure à ceux qui sortent de 42….

      C’est dégueulasse la vie, si tout le monde à accès à l’informatique, ou va le monde !

    • Yes

      Gérard, vous êtes dangeureux ! Vous comprenez bien qu’il est NECESSAIRE de travailler jusqu’à 23h00 parce que coder, c’est d’abord une PASSION ! Sans conjoint, sans enfant, on est mobile, on adore son job, on fait son auto-promo dans un copinage feint, et à 33 ans, on se demande ce qu’on fait là. Et à 38 on se fait jeter.

    • vieille dame

      les méthodes de travail font penser que l’on cherche à faire perdre tout esprit critique. manque de sommeil, décisions arbitraires et sans appel – « google peut tout pour toi ». Secte et lavage de cerveau !

    • Guillaume

      Je travaille tous les jours avec une équipe de 20 informaticiens indiens payés 5 fois moins cher qu’nu salarié français. Non, à ce tarif là ils ne sont pas excellents. Si vous en voulez des excellents, faut les payer plus cher que ça …

  • Ferrero

    j’ai cliqué. J’ai pas regretté !

    • Ferrero

      han jsuis second top commentaire O_°

  • Pedrolito

    Je n’ai pas lu l’intégralité des tes journées mais seulement quelque unes. J’ai eu le bonheur de tomber sur celle racontant ta rencontre avec un gentil délateur.
    Ça me choque vraiment et j’espère de tout coeur que cette personne ne soit pas prise…
    On savait très bien (j’ai fais la piscine de juillet) que beaucoup, pour ne pas dire la majorité piochaient dans les exo des amis. Parfois on comprends on est capable de l’expliquer et parfois on l’explique vaguement et ca se voit. Mais de là a aller avertir un membre du staff, juste WTF.

    En tout cas je te souhaite bon courage, n’abandonne pas et va jusqu’au bout. J’ai eu la chance d’être accepté a 42 suite à ma piscine. (FUCK YEAH).
    En espérant te voir en Novembre.

    Ps : si tu as des questions, des conseils etc n’hésite pas.

    • Merci beaucoup pour ton message ! Et félicitations !!!! 🙂

    • Gratuit Megadownload

      Salut,
      félicitations, je suis convoqué pour la piscine du 09/09/13
      à quelle heure elle débute et quelles sont les pièces à fournir pour rentrer ?
      Quel est ton niveau en informatique ?
      Je n’ai jamais fais du code, je ne connais qu’un peu le HTML dans blogger est-ce que j’ai une chance ?

      • Tu as normalement rdv à 9h, tu as besoin tes papiers d’identité il me semble. Je n’avais presque jamais codé avant, comme beaucoup de personnes qui s’en sortent très bien (piscines de juillet et août). Ne t’en fais pas, tout le monde a sa place, il suffit d’être régulier, endurant et motivé. Les notes comptent peu.

      • Pedrolito

        Salut et merci ! Alors la piscine commence a 9h et tu n’as aucune pièce à fournir, pense à prendre tes identifiants et ton code pin pour la porte d’entrée.
        Sinon, mon niveau était 0 en info, j’étais un débutant. On était un groupe de 10 a bosser ensemble composer de 80% de débutant et on a tous été pris.
        L’essentiel c’est le travail constant et le peer to peer.
        Tu as absolument toutes tes chances, ne te laisse pas miner le moral par les notes (j’ai eu que des 00 pour te dire). Demande de l’aide, offre ton aide et ne néglige pas les corrections.
        Courage

  • sruon
  • Adrien Jarthon

    Excellent article Laurène !

    La piscine est l’épreuve la plus enrichissante du cursus (j’ai fait Epitech), profite-en pour apprendre un max et faire des contactes. Bien que masculin, je trouves que l’informatique est un milieu très respectueux des femmes.

    Courage pour la suite !

  • Sylvie

    Bravo et merci Laurène pour ce « roman » !! Je suis la mère d’un futur piscineux et cette chronique est un cadeau !!! Je te souhaite une bonne continuation dans ton parcours de geek féminin …….

    • ed

      « Hé’ll g’entill ns’est pôs ? »
      Merci tres maman, de m’accorde se petit sujet, mais je ne pense avoir le besoin de me renseigner sur le langage C, sur ce bonne nuit.

  • CORNeliOuS

    En même temps avec le peux de filles qu’il y a, il y aura surtout que des messages de mecs, pour les mêmes filles, ce qui casse le jeux de séduction. le mieux peut être c’est de combiner avec l’école d’infirmière qui n’est pas loin de 42. Et là, ça pourrait être intéressant pour tout le monde.
    Je taquine un ami d’ailleurs à 42 qui n’arrive pas à parler à sa crush car elle ne le regarde même pas, je lui dis que tu es comme  » tu es présent mais on ne te vois pas. Lol

  • CORNeliOuS

    En même temps avec le peux de filles qu’il y a, il y aura surtout que des messages de mecs, pour les mêmes filles, ce qui casse le jeux de séduction. le mieux peut être c’est de combiner avec l’école d’infirmière qui n’est pas loin de 42. Et là, ça pourrait être intéressant pour tout le monde.
    Je taquine un ami d’ailleurs à 42 qui n’arrive pas à parler à sa crush car elle ne le regarde même pas, je lui dis que tu es comme  » tu es présent mais on ne te vois pas. Lol

  • Gosti (Pierre)

    char *Ca_te_dit_de_boire_un_cafe(int ok)
    {
    if (ok == 1)
    return (« yesn »);
    else
    return (« bah tant pis… ou un thé peut-être ?n »);
    }

    apres je te laisse coder le main

  • Kinelzz

    J’ai peut-être sauté un passage, mais tu dis à un moment que mêmes les personnes qui ne connaissent rien en programmation se sont inscrits. Tu pense qu’ils peuvent réussir l’épreuve ?

    • Bien sûr 🙂 Autour de moi, il y a beaucoup de nageurs qui n’ont jamais programmé avant et qui s’en sortent très bien. D’ailleurs, parmi les admis de la piscine de juillet, nombreux sont ceux qui étaient débutants le premier jour !

  • jbdivry

    merci de votre temoignage quotidien. Il permet aux parents et amis des nageurs de suivre cette Utopie sans « déranger » ses acteurs.

  • Hadrien Moutaoukil

    Jour 11 Fait, Archivment get : première nuit blanche a 42. On en ressort un peu….change…

    … avec une forte envie de sortir en boite, de s’éclater et de se réveiller a cote de quelqu’un dont on ne se souvient meme pas…. mais bon, ce n’est que le debut de la piscine hein ^^

  • Curcolio

    Super blog, qui donne deux fois plus envie d’être le 9… On repassera faire des bisous ce week-end 🙂

    • Hadrien Moutaoukil

      T’es une psychopathe en fait…
      « qui donne deux fois plus envie d’être le 9 »
      Non, rien ne te donne envie d’etre le jour 9, le jour neuf c’est le mal….

      • Curcolio

        Le 9 septembre… 🙂

  • Pot2Pétunias

    don’t panic dudinette, and carry a towel !!

  • Ferrero

    special troll ? ca va être long à écrire ! xD

  • Vincent

    Ben c’est quand même vrai que dans le dev web, on a parfois l’impression d’être dans un syndicat de camionneurs… Bon c’est vrai que tu es jolie (jour 5) mais bon c’est plutôt positif 😉
    Courage ! Accroche toi !

  • elXor

    Je trouve cela un peu fort d’insulter « les » gens qui t’ont dénoncé…

    Tu ne voit pas cela comme tu aurais du le voir..

    Certains bossent énormément pour arriver a des notes basses ( qui ne comptent pas tellement que ça finalement! ), ne trouve tu pas normal que ces personnes dénoncent de la tricherie? L’air de rien, quelqu’un qui triche n’a aucun intérêt a être là, tu est censée être là pour apprendre..

    Trouve tu cela normal de prendre la place de quelqu’un qui bosse alors que tu triche?
    Nous t’avons dénoncée car c’est ce que nous devons faire, si tu ne comprends pas quelque-chose, demande! Personnellement, dans ma rangée, beaucoup de personnes viennent de tout les étages rien que pour demander certaines choses, on travaille en équipe ( une bonne équipe, plusieurs rangées ), et on est prêts à aider qui que ce soit ( en ce moment, on aide quelqu’un qui est resté planté au jour 4 ( un sacré retard ), et on a réussi à le faire repartir de plus belle!

    Et désolé pour le coup si nous t’avons mis dans un état pareil, ce n’était absolument pas voulu..
    Tu as remarqué par la suite que très nombreux sont ceux qui se soutiennent entre eux, et tu as aussi cité certaines personnes qui t’ont soutenue…

    Pour les différentes « catégories de personnes » que tu as décrites, je ne suis pas totalement de ton avis, je dirais plutôt :
    – Les « pros » qui ont déjà un niveau excellent dans le domaine et qui restent ( généralement ) dans leur coin;
    – Les personnes qui s’entraident ( sans pour autant donner la solution ), qui partagent leurs découvertes, qui partagent certains outils codés par leurs soins… ( ceux là réussiront à coup sur!! );
    – Les personnes qui bossent, galèrent pour avoir des notes de 0 à 5 ( ce qui est très bien! );
    – Les noyés qui se découragent trop vite parce-qu’ils ne comprennent pas quelque-chose, et qui au lieu d’aller demander à quelqu’un ( énormément de personnes sont prêtes à aider les « noyés » ) continuent de réfléchir des heures sur quelque-chose qu’ils ne comprennent pas du tout;
    – Les noyés qui se découragent et trichent..

    Tu as également oublié de parler des TIG, qui sont aussi très importants à 42, et qui permettent au staff de ne pas trop se salir les mains en punissant ceux qui n’ont pas respecté le règlement intérieur!

    Certaines TIG méritent d’être citées, de par leur originalité 😉

    Pour ce qui est des filles, comme toujours, il y à des machos, voir pire…
    Mais il ne faut pas non plus généraliser 🙂
    Pour pas mal d’hommes à 42, vous êtes des idoles, comme l’à dit « At », rares sont celles qui s’intéressent à ce point à la programmation!

    Quand tu dis: « la réussite à la piscine tient largement de la qualité (sociale, variée et technique) de l’équipe de laquelle on s’entoure. »
    C’est plutôt vrai, mais sa dépends aussi énormément du courage, de l’endurance, de la persévérance de chacun, tout le monde peut réussir, il s’agit seulement d’oser demander aux personnes qui ont compris les exercices, mais en aucun cas de leur demander de voir leur code, ou de leur faire modifier le tiens! ( c’est de l’anti-pédagogie ).

    C’est à peu près tout ce que j’avais à dire, je ne conteste pas tes opinions, je donne juste les miens!
    Merci pour ce bel article, qui mérite d’être écrit, voir même approfondi, personnellement, je voit 42 comme une énorme chance, et une très belle aventure!
    A bientôt, et bonne baignade 😉

    • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

      Je ne crois pas qu’elle est insultée quiconque. La délation c’est moche et ça le restera. Il fallait voir ça directement avec elle dans ce cas. Elle prend la place de personne, elle mérite sa place comme tout le monde

      • elXor

        Non, nous avons demande si nous devions en parler avec elle ou directement la dénoncer, il nous ont répondu que c’était deja arrive, et qu’il valait mieux pour nous ne pas aller la voir sous pretexte qu’on ne peut pas savoir comment elle pourrait reagir…

        Elle merite sa place, et la n’est pas le problème, mais elle est la pour apprendre, du copier coller pour avoir de bonnes notes ne sert a rien si elle ne comprends pas 😉

        Si elle avait demande a mon ami de lui expliquer l’exercice, il l’aurais fait, et ne l’aurais pas dénoncée. Mais elle a essaye d’expliquer son copier coller, c’est ce qui l’as pousse a aller dénoncer sa tricherie^^

        De plus, ce n’était absolument pas contre elle qu’il l’a fait, et le staff n’a fait que l’encourager, comme elle l’a bien dit!

        • Stéphanie Desgouilles-Chantecl

          Bref !!! Nous ne serons pas d’accord….

          • Ferrero

            Hum… et si on laissait ce point en suspens en attendant la fin de la piscine ?
            Dans les selectionnes de juillet, sachez que pour les 5 personnes que j’ai rencontree qui ont ete selectionnes, 4 ont eu des tig, 2 on eu -42, et ils avaient tous entre -2 et 5 de moyenne. Ils ont juste animé l ecole et fait des corrections et ont reussies avec brio le megatron.

            Bref faites pas trop d histoire sur des trucs qui sont la pour eviter que des vrais tricheurs ne puissent pas rentrer a 42. Le cas de laurene est 98% different de celui d un vrai tricheur.

            Si tricher = impossibilite de rentrer a 42, on serait pas beaucoup a pouvoir y pretendre, il n y aurait que ceux qui sont deja codeurs depuis un moment qui pourraient, et vous avez tout dit sur ces gens, ils sont techniquement forts mais socialement pour beaucoup aussi doués que des chaussettes.

    • Yoan Mamzer

      Techniquement t’es pas le premier a essayer de faire passer ta connerie pour des principes en fait. (Je dis ca pour tes 40 dernieres ligne)

      Perso je prefere couler a pic plutot que de me faire corriger (aider) par un type qui a perdu son integrite.

      Cordialement, un troll.

    • Cloud

      Rhaaa vous m’avez blasé.

      J’ai fait la piscine d’une autre école et je suis venu sur ce blog en étant curieux. Quand j’ai lu l’épisode de triche, ça m’a fait sourire, mais la tournure que ça a pris m’a juste dégoûté.

      Tout d’abord… si j’ai bien compris, il existe aussi le système des -42, qui affichent le tricheur bien comme il faut. Un système humiliant, mais qui est amplement mérité. J’ai moi même eu des -42 pour avoir eu des codes similaires avec des personnes avec qui j’ai brainstormé, et comme Laurene (j’espère), j’ai compris que c’était pas à refaire.

      « Trouve tu cela normal de prendre la place de quelqu’un qui bosse alors que tu triche? »

      Je crois que c’est une énorme blague… je pense qu’à ce stage, vous avez très bien compris que quelqu’un qui suit la piscine jusqu’au bout et qui montre qu’il est toujours motivé à la fin EST PRIS. La preuve ? Les 299 candidats retenus après la piscine de juillet ! C’est énorme. Bref, si votre pote correcteur a vu un cas de triche, c’est -42 et puis basta. Tout ce que vous avez fait, c’est vous saisir d’une opportunité pour dégager un concurrent. Je travaille maintenant dans un service pédagogique, et je ne peux pas vous dire ce qui le pire : délater ou tricher ? Délater nuit à l’esprit d’équipe, tricher empêche d’avancer.
      Or le but de la piscine n’est pas de faire passer une sélection à des concurrents. C’est une PISCINE. On vous balance dans l’eau et faut en sortir tous ensemble, et d’en sortir grandi !
      @laurenecastor:disqus , je pense (en tout cas je l’espère) que tu as compris que la triche ne sert à rien dans ce milieu. Au contraire, à ce stade, ça t’empêche de maîtriser les bases fondamentales, et donc la suite va être dure…
      @elxor:disqus : il y a des gens qui sont là pour s’occuper des cas de triches. Si toi et tes amis pensez que c’est une injustice, il vaut mieux discuter calmement (autour d’un café, d’une bière, d’un chocolat, d’une clope, de n’importe quoi). Tu dis toi même que vous êtes prêts à aider, mais en faisant ce genre d’actions, je pense que beaucoup n’auront plus envie de vous approcher.

      Bref, vous avez fait chacun des erreurs à ne pas refaire. Le but c’est d’en finir avec la piscine ensemble. Retrouvez-vous autour d’un verre et démontez ces foutus exercices !

      Bon courage.

      • Je suis d’accord. C’est pénible que tout le monde tourne sans arrêt autour de ce sujet alors qu’il y a mieux à faire que d’en faire un débat stérile. Pour ma part cet épisode de triche unique date du 5e jour de piscine, le temps est passé et je n’ai pas recommencé. J’aimerais passer à autre chose si c’est possible !

      • elXor

        Je suis tout à fait d’accord avec toi, sauf sur certains points, tu dit que nous nous sommes  » saisis d’une opportunité pour dégager la concurrence « ; ce qui est totalement faux, un ami lui a demandé de lui expliquer son code, qu’elle n’a pas su expliquer, si elle lui avais demandé de l’aide, elle n’aurais pas été dénoncée, c’est simplement le fait de prétendre avoir fait ce code de sa main qui l’as poussé à le faire..
        Et nous avons demandé au staff ce que nous devions faire dans ce cas, ils nous ont répondu: « Nous ne savons pas comment elle pourrait réagir, dit le nous avant de lui noter -42 sur le site, nous irons la voir pour lui demander des explications.. » En aucun cas nous ne voulions lui causer de tort, nous avons juste fait ce que nous pensions être normal… ( et ce qui nous a été demandé, par la même occasion.. )

        Nous avons simplement suivi ce qu’on nous a dit, rien de plus, et encore une fois, je m’excuse si j’ai pu lui causer de la peine, ce n’était pas le but.

        Et je n’ai juste pas apprécié le fait qu’elle nous insulte.. Mais je ne lui en veut pas, j’ai simplement cherché à lui expliquer nos actions^^

        • elXor, peux-tu me donner ton email via le formulaire de contact pour qu’on en discute 🙂 #peace

        • Cloud

          Ma réaction était un peu virulente sur le coup, désolé. Faut mettre ça sur le coup de la nostalgie 🙂
          M’enfin, ce que je veux dire, c’est que plutôt que de faire toute une histoire, il vaut mieux laisser faire le système et régler les histoires avec une discussion saine. Tu as dit toi même que ton groupe peut apporter de l’aider, ce qui est préférable, surtout pour ceux qui veulent réussir.

          A vous lire, vous avez l’air bon et ça devrait bien se passer pour la suite. Contactez moi si vous avez une réponse négative (j’en doute un peu). Bon courage du coup.

  • Ferrero

    le génocide sastantua est un fléau.

  • Pierrick

    Un truc m’a fait tilter « ceux qui recherchent des opportunités de business (en gros ceux qui partent à la pêche aux devs), »

    Tu veux dire que des mecs se sont inscrit à l’école juste pour ça ?

    • Hadrien Moutaoukil

      Juste pour ca ?
      Les relations sont un des poins les plus importants dans le monde du travail. Venir a cette piscine et prendre des contacts c’est etre plus ou moins sur que dans 3 ans certaines de ces personnes que vous avez rencontre vont etre des informaticiens en fraichement a la recherche de leur premier boulot. Et qui de mieux pour un premier job que votre vieux camarade de piscine ?

      Donc juste pour ca, oui, surement, mais c’est bien compréhensible…

    • Hadrien Moutaoukil

      d’ailleurs sur le meme sujet, je t’invite a lire ca : http://laurenecastor.com/de-laudace-la-cle-pour-vous-demarquer/

      Le pdf est assez sympa malgre la grosse pub que Reid Hoffman fait a LinkedIn (enfin bon, on ne va pas l’en blamer, c’est son site) ^^

    • Je suis d’accord avec Hadrien. Les relations sont plus fortes et plus importantes qu’on ne le croit à l’extérieur. C’est vraiment riche en rencontres et fort en émotions. Pour la pêche aux devs, certains ici ont déjà une activité professionnelle et recherchent des personnes qui pourraient les aider dans le développement de quelque chose. Après ca ne veut pas dire que ces mecs passent leurs journées à chercher les meilleurs devs possibles, ils font les exos comme tout le monde, mais au hasard des rencontres heureuses, ils gardent des personnes dans leurs carnets d’adresses.

  • Arthur

    Terrifiant document sur la violence du formatage des futurs zombis – avec leur consentement et probablement leur participation active à cette tyrannie qu’ils ont eux-mêmes subi et accepté. L’histoire n’est ni moderne ni nouvelle : l’oppression est vieille comme le monde, et on n’a pas fabriqué autrement ni les matons, ni les kapos, ni les traders. Hélas…

  • tetue

    Bravo d’être restée et de tenir bon ! et merci pour ton témoignage, très intéressant.

    Sympa le message dédié aux filles, qui montre un certaine prise de conscience du problème. C’est véritablement encourageant. Je me demande par contre comment ils comptent s’y prendre pour « protéger les filles du sexisme des candidats masculins ». N’est-ce qu’un effet d’annonce ? ou des actions sont-elles réellement entreprises ? Dans ce cas, lesquelles ? Car s’il y a un moyen de « protéger du sexisme » je suis preneuse !

  • Alexandre de Pellegrin

    Merci pour ce reportage très intéressant et surtout très bien écrit. Ca me rappelle lorsque j’ai repris mes études pour passer de l’électronique à l’informatique. J’ai eu aussi un projet type « piscine ». On était en petite équipe et on bossait 24h/24h (on squattait une cité U et on se relayait pour coder le jour et la nuit). Je me souviens qu’à lépoque, je ne comprenais rien. Et pourtant, 5 ans après, j’étais architecte chez un éditeur de progiciels. Comme quoi, il faut se battre… Juste pour revenir sur la moulinette des normes de codage : elle semble excessive mais j’insiste sur le fait qu’elle est très importante. Rappelle toi d’un principe simple : tu ne codes ni pour toi, ni pour la machine mais pour que ton code soit lu et modifié par quelqu’un d’autre que tu ne connais pas. C’est le principe de non appropriation du code. Pour arriver à cela, il faut utiliser des patterns et des normes de codage (formattage du code et convention de nommage). N’hésite pas à me revenir vers moi si tu as besoin de quoi que ce soit. Pour le reste, j’attends avec impatience de pouvoir lire la suite de ton aventure.

    PS : juste une dernière chose. Je te souhaite de prendre beaucoup de plaisir à programmer. La programmation est un très beau métier d’ingénierie encore trop souvent dénigré. Sur ta route, tu rencontreras beaucoup de monde dont certains seront passionnés. Et ceux là te donneront des ailes.

  • Ferrero

    ceux qui pensent qu ils vont devenir riches xD ca m a fait beaucoup rire ce j 07 ! t as oublie de dire dans quel groupe tu etais et ceux que tu preferait. et que les qwerty sont des tortures pour ecrire des phrases.

  • Soow PlentyMore

    Haha la liste des groupes de piscineux n’est pas exhaustive !

  • Hadrien Moutaoukil

    Sympa ton blog.
    Après faut pas desesperer, si tu veux de l’aide passe au 3eme etage, au fond a droite (demande Yoko) On a deux trois têtes qui bossent bien et qui expliquent bien.
    Apres pour ce qui est de l’histoire de triche je ne suis pas tout a fait de on avis.
    Comme je te le dis, on a avec nous des gars tres tres forts. quand ils m’expliquent quelque chose ou me donne un code, si je ne comprend pas, je ne le rend pas.
    Il faut se dire que « tricher » (je prefere dire copier) n’apporte rien.
    Pour toi, tu te noieras encore plus vite par la suite. Si tu ne comprends pas, mais que tu rends des exo bons, tu seras automatiquement considérée comme « bonne ».
    Et pendant les colles, les meilleurs sont avec les moins bons.
    Donc il vaut mieux ne pas copier, montrer son vrai niveau, sa volonté et progresser a son rythme.

    Enfin bon, au risque de me repeter, si toi et tes amis avez besoins d’aide on sera ravis de t’enprocurer.

    Et il ne faut pas s’offusquer des remarques + ou – sexistes des autres. Faut se rappeller que le geek est un animal solitaire qui ne connait pas ou peu la femme XD
    On a juste un humour particulier, et je doute qu’il n’y ai plus de 10 ou 20 vrai « sexistes » au seins de 42, et ces derniers ne passeront pas la piscine ^^

    • Merci de l’aide proposée. En revanche, je ne pense pas que tu as bien compris ce que j’ai dit : je reconnais dans le billet que j’ai triché, et pour le -42 ça m’apprendra, je ne recommencerai pas. C’est simplement d’avoir été dénoncée par un mec qui ne m’a pas corrigée qui m’a fait bizarre. J’ai d’ailleurs demandé au staff si c’était une pratique courante de dénoncer quelqu’un au bocal, si ça faisait partie de leur politique et il m’a répondu que « non, pas du tout ». Et tu le remarqueras, la majorité des personnes ici qui ont entendu parler de cette histoire s’en sont indignés.

      D’ailleurs je trouve que ce genre d’attitude va à l’encontre de la culture initiale et l’état d’esprit des pionniers qui ont créé l’Internet. Ces nageurs qui pensent compétition et qui sont prêts à tout ne doivent pas vraiment en connaitre l’histoire.

      Pour info voici un excellent reportage qui est passé récemment sur Arte à ce sujet : « Une contre histoire de l’Internet »

      Vous le trouverez là http://www.youtube.com/watch?v=tztUbIPb5oQ ou là http://www.arte.tv/guide/fr/047954-000/une-contre-histoire-de-l-internet

      • Hadrien Moutaoukil

        AAAAA j’avais mal compris. Effectivement se faire denoncer par un non-correcteur c’est pas tip top.
        Enfin bon, laisse ca deriere toi, c’est comme les fautes de normes. les gars te disent que ca arrete la correction alors qu’en fait non ^^
        Tout est corrige et sauvegarde.

        • Baptiste Rousseau

          Une faute de norme stop la correction, ca sert aussi à ca de se faire noter par un « humain ». La norminette ne peut pas tout voir. 🙂

          • Ferrero

            baptiste, je suis heureux de rencontrer quelqu’un qui partage le meme opinion que moi !

      • Hadrien Moutaoukil

        Je viens de finir ce docu, il est sympa. Il y a quelques points que ma connaissance et mes heures passer a trainer sur internet m’avait appris mais j’ai trouve ca sympa d’entendre les « fondateurs » d’internet.
        Ce sont ce type de videos qui nous permettent de mieux comprendre ou l’on est et ce que represente la liberte d’internet.

      • Guest

        @laurenecastor:disqus
        Je pense que tu n’as pas vraiment compris pourquoi tu as ete denoncee, il ne l’a pas fait par esprit de competition, mais il l’a fait car il ne trouve pas normal que quelqu’un qui triche prenne la place de quelqu’un qui bosse..
        (je ne sais pas si tu voit ce que je veut dire)
        J’aurais fait la meme chose, et je l’y ai meme encourage. (ainsi que d’autres personnes)
        Mais je comprends que tu ai pu mal le prendre ^^
        Je suis egalement disponible pour t’aider si tu en as besoin, e3r12p20 🙂

        • Si si je vois ce que tu veux dire

        • Hadrien Moutaoukil

          O le Nirrep drague XD
          Sara serait ravie d’entendre ca j’en suis sur ^^
          Hop, screen and send =P

        • Selim

          Tu sais, tricher, c’est peut-être pas terrible, mais dénoncer, c’est encore pire. En plus de ça tu te bases sur quoi pour dire qu’elle a triché ? Elle a fait un exercice et a été incapable de le reexpliquer ensuite, ce qui peut arriver a n’importe quel développeur, même vétéran, alors pour quelqu’un qui commence a peine a développer, c’est presque normal. A mon avis, le peu de pouvoir du fait de pouvoir noter les autres vous est vite monté a la tête. Le simple fait que tu sois encore en train de revenir sur cette histoire montre que t’essayes de la moraliser. T’as pris le temps de lire son blog ? De discuter avec elle ? Je te mets ma main, ou tout autre membre a couper qu’elle a 5 fois plus d’expériences et de connaissances que vous, et qu’elle a beaucoup mieux compris l’état d’esprit recherché dans l’école que votre petite bande. Fais donc ta vie et laisses la tranquille, je viens sur ce blog pour lire des articles bien écrits, pas des commentaires de jaloux frustrés.
          Cordialement.
          Sélim / e3r11p4

          • Mamzer Yoan

            +1

          • Curcolio

            Sélim Président.

        • Mesta

          Ton ami sait expliquer absolument tout le code qu’il a pissé depuis son arrivé ? Félicitation, en général, 48 heures après, je ne suis pas loin d’en être incapable.

          « Il ne trouve pas normal que quelqu’un qui triche prenne la place de quelqu’un d’autre », c’est donc de la compétition. Je note juste pour moi même l’esprit qui semble profondément régner malgré à 42.

          Et puis, la meilleure manière de gagner sa place, ça ne serait pas de la mériter ? Plutôt que d’essayer d’enfoncer ceux qui nous entourent ?

          Enfin, la triche n’est de la triche que si elle est mise au grand jour ! Ce n’est pas sans me rappeler la philosophie d’une autre école d’ingénieur qu’à connu Sadirac.

    • Ferrero

      je veut bien etre aidé aussi.

      • Hadrien Moutaoukil

        On aide tout le monde, suffit juste de le demander gentiment et de ne pas être choques par notre (bon, okay, mon) humour de merde.
        Rappel : 3eme etage, au fond a droite avant dernière rangée, demandez Yoko ^^

        • Ferrero

          oki doki loki mais pas ce soir

  • Guest

    je reste persuadée que celui qui t’a « dénoncé » s’en voudra et le paiera à un moment donné… sois forte maintenant que tu as tenu jusqu’au 1er exam machine prépare toi au J09 puis le 11 repose toi tant que tu peux

  • Ferrero

    etage 3 au fond on est une dizaine dans le cas similaire, on comprend un peu le c mais on galere a appliquer, on a tous entre 2 et 10 points max et on s aide, si jamais, hesite pas a venir, ou meme si quelquun lit ce message de la piscine hesitez pas, on a des places libres entre nous pour les nouveaux 😛
    et l etage 3 est vraiment plus dynamique que le 01, qui est moins solidaire vraiment, hesitez pas a demenager ca vaut le coup. le groupe est r10p9. enfin, autour de ce poste n tout cas.

    • Ferrero

      etait, au fil du temps on y est plus.

  • Matthias

    j’ai pas tout lus, je suis entrain de codé en ce moment même, mais hésite pas à aller voir les chevelus de la piscine (les metaleux) pour qui t’aide, ils sont cool et font pas de différence homme femme, enfin de mon côte en tout cas ^^ et franchement, ne baisse pas les bras face à des mecs comme sa, ils n’en vallent pas le coup. De plus si tu t’entour des bonne personne, tu veras qu’on est vachement solidaires.

    • Merci :)))) Oui j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de solidarité !

  • Laurence

    Bravo d’être resté, c’est votre ténacité et résistance qui fera la différence !
    Mon fils a participé à la piscine de juillet et a vécu un épisode similaire, il faut passer outre et avancer.
    Bon courage !

    • Merci du soutien 🙂

      • CECI Jean-François

        Courage Laurène ! et quand tu feras des cauchemars à base d’algorithme et de code, c’est que ça commencera à bien rentrer 😉 sinon l’aspect concurrentiel ne m’etonne pas, pourquoi en serait il autrement ?

  • Erik Philippe

    Super intéressant… Je serais encore en France, j’aurais tenté l’aventure! Bon courage!

  • Les joies du développement et du retournement de cerveau. Ne te décourage pas, en développement on rencontre toujours des difficultés qui sont plus ou moins longue à passer. Je trouve que votre formation correspond plutôt bien à notre métier dans son ensemble, les phases d’apprentissage continu, se débrouiller seul pour trouver des solutions, partager avec ses collègues pour comprendre ce qui va ou ne va pas. Et tu verras qu’avec le temps tu vas trouver certaines affinités avec un langage et c’est la que tu vas vraiment t’éclater 😉

  • CECI Jean-François

    Jour 3 : « think outside the box »…il n’y a jamais qu’une seule solution à un problème, surtout en informatique 😉

  • CECI Jean-François

    Merci de prendre le temps de faire ce vivant reportage. Belle chronique ! Bon courage pour la suite 🙂

  • At

    meuh non ya pas de sexisme ^^ vous êtes des idoles pour 90% d’entre nous ^^ des filles qui codent waouh ^^bref shell c’est chiant et c’est pas ludique du tout, le c c’est plus sympa ^^ /! ya plus de café et je pense que le plus rude c’est ca ^^ /! pour toute demande poste sur le forum intra =)

    • 😀
      Sexisme, ça ne désigne pas forcément et seulement des blagues sexistes. Typiquement, d’ailleurs, dans le milieu de l’informatique et de la programmation, même les filles ont un comportement sexiste et auto-discriminant finalement, puisqu’en général, très peu l’envisagent comme un parcours professionnel… Quand je parle de sexisme, c’est surtout pour dire ça : en général, l’informatique c’est connoté, on pense direct à un univers masculin. Et on ne devrait pas..

    • dyarob

      mec la touche ‘^’ de ton clavier est coincee

  • BTMN

    « […] au départ par curiosité car tout ce qui représente une innovation pédagogique m’intéresse ! »
    Attention c’est parce que l’école est nouvelle que la pédagogie et les méthodes le sont. La pedago et les méthodes 42, ont été reprises d’EPITA et d’EPITECH.

    • C’est vrai, tu as raison, mais je ne voyais pas l’innovation au niveau du programme, je sais qu’à 42 beaucoup viennent EPITECH, une excellente école informatique et largement reconnue à l’international, que le syllabus est repris et que la piscine existait déjà depuis longtemps. L’innovation, je la vois plutôt dans le fait que le recrutement se fait à partir d’un panel hyper large étant donné que quasiment toutes les barrières à l’entrée ont sauté : c’est gratuit, sans obligation de diplôme (dont le bac), sans préjugé de compétences, etc… 🙂 Xaviel Niel a investi beaucoup dans l’école qui profite aussi actuellement d’un énorme buzz, alors je voulais voir ça de l’intérieur 🙂

    • Brandon

      Tout a fait , c’est le seul mauvais point de cet article . Les methodes ne sont effectivement pas nouvelles . ( bon c’est carrément du copié collé d’epitech pour 42 mais bref ).

  • JulieTheFairy

    Pas mal ton article, suis une nana aussi, piscine de Juillet, et j’ai ressenti vraiment les mêmes choses que toi. Seule chose déroutante, nous on n’a pas été convoquées par le directeur ^^ Mais tant mieux s’il a pu vous rassurer 🙂 Bon courage pour ta piscine, et un seul conseil : profite au max de chaque seconde qui passe !!!

  • Franck

    Les deux premiers jours vont être du script shell, ensuite tu vas commencer le 3eme jour par du C, enfin nous c’est ce qu’on avait à Epitech, et vu que c’est une copie…

    C’est simple, il suffit de regarder les vidéos et ça passe tout seul, hésite surtout pas à parler avec les autres.

    • Oui c’est ça 🙂 Je parle avec les autres, c’est ce qui m’aide beaucoup !

  • Stéphane BODOVSKY

    Sexisme ? J’en vois pas vraiment ^^

    • Pour l’instant, je n’en ai pas vu mais ça peut arriver 🙂

      • Stéphane BODOVSKY

        Si ça arrive, rebelle toi ! On sera avec toi 😉

  • estocdiken

    bon courage (j’y serais surement :))